La conscience de soie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (341 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La conscience, comme sentiment immédiat de tout ce qui se passe en moi, pour le dire comme Malebranche, suppose la conscience de soi. Or ce sentiment intérieur est déjà connaissance de soi. Ainsije sais que je marche quand je marche ; je sais que je pense quand je pense et ainsi de suite. La conscience vient d’ailleurs du latin conscientia oucum
scientia qui signifie avec le savoir. Iln’y a pas de conscience de soi sans savoir.
Cela dit, ce savoir est un savoir immédiat. A vrai dire, il est de l’ordre du sentiment. Or la
connaissance n’est pas immédiate. On ne peut pasconnaître, par exemple, les causes d’un
phénomène immédiatement. La conscience de soi nous livre de nous-mêmes une connaissance immédiate mais cette connaissance immédiate constitue-t-elle une authentiqueconnaissance de soi ? La conscience de soi suffit-elle à me dire qui je suis vraiment ?
Nous verrons dans une première partie en quoi la connaissance que nous livre la
conscience de soi estune connaissance encore immédiate. Cette connaissance de soi
comme conscience n’est pas suffisante pour qu’on puisse parler de connaissance à
proprement parler. En fait, le sujet se méconnaîtplus qu’il ne se connaît. Il en prend
conscience quand il commet un acte qu’il ne parvient pas à s’expliquer. C’est ce que nous
verrons dans une deuxième partie. En outre, la connaissance que lesujet a de lui-même est
une connaissance en perpétuelle devenir. C’est ce que nous montrerons dans une
troisième partie.
I. La conscience de soi nous livre une connaissance de soi qui demeureà l’état
d’intuition ou de possibilité :
1. La conscience de soi suppose un « je » qui dit « je »→
ce « je » fonde une première connaissance : la certitude que j’ai d’exister, d’être aumonde→référence = Descartes dont il faut reprendre l’expérience du doute→ cette certitude est intuitive ; elle nous livre donc de nous-mêmes une connaissance immédiate : je
doute donc j’existe...
tracking img