La conscience isole-t-elle l'homme du monde ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1007 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La conscience isole-t elle l’homme du monde ?


Dans un premier temps, la conscience nous donne un monde, nous en permet l'accès, nous manifestant comme pris dans ce monde de manière naturelle, immédiate. Cependant, le côté psychologique même de la conscience montre une différence de nature possible avec le monde, traduite par nos possibilités d'introspection, de réflexion, etd’extériorisation qui appréhendent le monde sans pour autant s'y impliquer de façon matérielle. Dès lors, comment concilier ce sentiment d'appartenance au monde qu’apporte la conscience à cette nature qui apparaît comme différente de la l’aspect concret du monde ? Serait-ce que la séparation est le mode même de relation que la conscience installe entre le sujet et son monde ? Deux hypothèses sont possibles ; soitla conscience est vue comme provenant du monde, soit elle peut s’en abstraire.

A chaque fois que je pense, je pense bien à quelque chose. Cela signifie que le «Je» (la conscience) vise toujours autre chose qu'elle-même. La conscience n'est jamais enfermée sur elle-même, car elle a toujours comme objectif de se déplacer vers autre chose, vers un autre objet extérieur. Si la conscience esttoujours en mouvement vers autre chose, on peut donc affirmer que toute activité mentale est toujours dirigée vers autre chose qu'elle-même. On ne peut plus, comme voulait nous faire penser Descartes, assimiler la conscience à une chose ou à une intériorité.
Ce qui différencie donc la conscience de toutes les choses, de tous les objets (qui sont ce qu'ils sont) c'est son caractère dynamique, qui faitqu'elle existe seulement par rapport à autre chose. La pensée porte toujours un rapport au monde. Etre conscient, c'est d'abord être présent au monde.
Sartre utilise cette formule : «Connaître, c'est s'éclater vers, s'arracher à la moite intimité gastrique pour filer là-bas, par delà soi, vers ce qui n'est pas soi, là-bas près de l'arbre, et cependant hors de lui.»
La pensée est décrite ici entermes de mouvement, de dynamique, et non plus de « moite intimité».
Non seulement il n'y a pas de commune mesure entre les propriétés de la matière et celles de la pensée, mais il faut ajouter que les choses et la conscience n'ont pas la même manière d'être. L'existence propre de la conscience est cette capacité de se diviser, de se projeter vers autre chose, de porter un rapport au monde auquel,par-là même, elle est présente.
Husserl tire deux autres conséquences de ce caractère majeur de la conscience. Si je perçois un cube, je déclare « Je vois un cube ». Or, en toute rigueur, je ne peux pas voir les six faces du cube à la fois. Cela signifie que ma conscience ne s'en tient jamais à ce qui lui est donné ici et maintenant. Je vois deux faces du cube, mais j'anticipe sur celles que jevais voir, ou je me remémore celles que j'ai vues. Autrement dit, une autre caractéristique de la conscience est de faire des synthèses, de relier ce qui est perçu ici et maintenant avec ce qui l'a été ou ce qui le sera. Ce qui amène à dire que la conscience est temporelle, effectue ses synthèses dans le temps.
Autrement dit, la citation signifie d'abord que la conscience est toujours lemouvement de se dépasser vers autre chose, de viser autre chose. Mais il faut aussi comprendre que si ce que je vise (les deux faces du cube) a une signification pour moi (je sais et comprends que j'ai affaire à un cube), c'est que ma conscience a la capacité de dépasser ce qui lui est simplement donné pour le lier à d'autres représentations vues dans le passé.


Cependant cette capacité de penser,de «voir le cube en entier» de réfléchir et de raisonner n’est propre qu’à la conscience, c’est ce qui la différencie du monde, donc qui va l’en isoler.

Selon le Cogito de Descartes (Méditation II), la seule chose donc je suis sûr est que je pense (l’existence du moi), car tout ce qui touche au monde extérieur ne peut pas être démontré comme vrai et juste. Mais cette certitude, appart...
tracking img