La conscience morale est une illusion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2584 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
On entend parfois dire « toi, tu n’as pas la conscience tranquille » Cette expression est étrange, quand on y pense, car quelle est donc la réalité de cette conscience, sensée être « tranquille » ?
Cette conscience morale, ne serait-elle pas une illusion, même si elle semble si chère au cœur de l’homme ?
Il nous faudra d’abord élucider cette notion en la définissant et en observantce qui semble certain pour beaucoup de penseurs. Ensuite, nous pourrons tenter d’en fixer les limites et enfin, nous nous efforcerons d’en dégager les constantes et les avantages de l’existence de cette conscience morale.

Selon le dictionnaire Robert, le terme «  conscience » est issu du latin conscienta qui signifie « connaissance ». C’est la faculté qu’a l’homme de connaître sa propreréalité et de la juger.
Le Robert distingue deux significations essentielles au mot conscience : d’abord, « la conscience psychologique qui permet à l’homme d’avoir conscience de lui et de se distinguer de l’objet qu’il connaît. » On retrouve ce premier sens du mot conscience dans de nombreuses locutions populaires comme « il a conscience de son talent » dans le sens de se rendre compte de …ou « prendre conscience d’une chose ».
Dans cette première signification, la conscience n’a rien d’une illusion, mais c’est plutôt le deuxième sens qui divise les philosophes et c’est celui qui nous intéresse : la conscience morale : « faculté de porter des jugements de valeur morale sur des actes ». Pour illustrer cette deuxième signification, on trouve de nombreuses expressions, extrèmementcourantes, dans la langue quotidienne : « la voix de la conscience », « le directeur de conscience », « avoir la conscience tranquille », « se donner bonne conscience »,  « avoir une action sur la conscience », « parler suivant sa conscience » etc.
Dans les religions, elle est e liaison avec les mythes sur le Paradis et l’Enfer, sur la justice immanente, avec la naissance du monde, où ellerenvoie directement au mythe d’Adam et Ève qui n’ont pas su écouter la voix de Dieu -comprenons de leur conscience- et qui furent chassés pour cela du paradis terrestre. Des poètes comme Victor Hugo ont illustré cette notion dans des oeuvres comme La légende des siècles et nous avons tous à l’esprit le poème nommé « la conscience » dans lequel Caïn essaie vainement d’échapper au remord, représentépar un œil, l’œil de Dieu, qui le suit jusque dans la tombe.
Voilà donc installée dans les esprits la notion de conscience Morale.
Au XVII° siècle, en 1637, dans le discours de la méthode, Descartes énonce le célèbre « je pense, donc je suis » et il ajoute que « cette vérité était si ferme et si assurée que toutes les plus extravagantes suppositions des sceptiques n’étaient pascapables de l’ébranler » et il en conclut « je jugeai que je pouvais la recevoir sans scrupule comme le premier principe de la philosophie que je cherchais » Il affirme donc par là la réalité de la conscience d’exister, et il évoque par là notre première signification du terme, mais il prolonge son raisonnement bien au-delà, puisqu’il affirme « Si tout le reste s’éteint, moi, je continue à exister.Donc, …ce moi, c'est-à-dire l’âme par laquelle je suis ce que je suis est entièrement distincte du corps ». Voilà donc comment l’expression populaire « juger en son âme et conscience » devient un pléonasme puisque les termes conscience et l’âme se retrouvent synonymes.
Au siècle suivant, Jean-Jacques Rousseau, dans l’Emile, reprendra l’idée que « la conscience est la voix de l’âme » et ilajoutera « les passions sont les voix du corps » Dans un autre passage il reprend l’idée de Descartes en affirmant « il est donc au fond des âmes un principe inné de justice et de vertu sur lequel … nous jugeons nos actions et celles d’autrui comme bonnes ou mauvaises, et c’est à ce principe que je donne le nom de conscience ».
Kant croyait aussi que « tout homme a une conscience et se...
tracking img