La conscience regne mais ne gouverne pas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1247 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Freud nous affirme que “la conscience est la conséquence du renoncement aux pulsions”, c’est a dire que la faculte qui etait cense determine l’etre vient apres les pulsions qui ne sont pas controlable. En effet, je crois comprendre et prendre connaisance de mes sentiments, de mes emotions et plus generalement de mes pensees. Dans le verbe regner, on peut trouver l’idee d’un pouvoir tout puissantayant une autorite absolue. Cependant, l’idee du verbe gouverner comporte la notion de l’autorite politique, et la notion d’une certaine maitrise. Alors la phrase: la conscience regne mais ne gouverne pas presente une contradiction. Le sujet aurait une conscience toute puissante mais n’assurant pas la maitrise sur soi. En d’autre mots la conscience serait comme un roi qui donne des ordres qui nesont pas obei. Pourtant la conscience c’est la faculte de controler ses propres actes. Une question se pose donc: la conscience serait-elle une simple illusion de la maitrise de soi? Serions nous, en realite, controlees par des forces inconnu qui mettreraient en peril la maitrise de soi? Annonce du plan

Une des conditions pour affirmer que je suis ce que j’ai conscience d’etre, serait d’avoirconscience de chacune de mes pensees et d’avoir une maitrise totale sur eux. Et une reflexion simple semblerait nous faire croire que j’ai pris connaissance de mes pensees et le controle de celles-ci. En effet, a l’instant present, je sais ce que je pense et je dirige ces pensees vers un but que je me suis fixe. Toutes les etapes semble avoir ete mene par ma proper conscience. A premiere vue, maconscience semble me controller totalement. Cette idee est affirme par Descartes, qui dit que les pensees sont “tout ce qui est en nous de telle sorte que nous somme immediatements conscient”, il nie donc l’existence de zone d’ombre dans l’etre. Si le moi c’est notre conscience et rien d’autre alors la conscience regne et gouverne. J’ai une matrise totale de mon esprit. Cette maitrise serait alorscomme le dit Kant ce qui est respectable dans l’homme.
Les passions sont alors un autre probleme. Les causes de ces passions peuvent m’etre meconnues cependant je suis toujours conscient d’une passion qui existe en moi. Par exemple, lorsque j’ai peur, je le sais et lorsque je suis amoureux je le sais aussi. Donc je sais qu’elles existent, et je peux toujours lutter contre elles: je suis donc maitrede moi-meme. La conscience prend le dessus de mes pulsions meme si elle ignore parfois la cause. Cependant, cette explication, permetterait de prouver une lutte constantes entre la conscience et les desirs. Ces desirs qui proviennent du corp nous rapelle notre etat bestiale et cette lutte de la conscience d’agir selon la morale presente notre caractere humain. Ainsi je renonce sans cesse a desdesirs par sens moral ou par grandeur d’ame.

Une pareille affirmation renie alors l’idee que je suis compose simplement de ma conscience puisque l’origine de ces desirs nous sont meconnus. En effet, il arrive que dans certaines circonstances, je me comporte comme je n’aurais jamais imagine le faire. Ou alors dans d’autre situation un certain instint ou une sorte d’automatisme nous guide sans quela conscience agit. Par exemple, lorsque je suis face a deux routes dont j’ignore la destination, c’est un instinct qui va m’aider a choisir et non pas la conscience. Notre personne se construit alors sur un conflit de differentes choses. La conscience devrait alors etre un des elements qui me definissent et non pas tout. Selon Freud, notre esprit est divise en trois parties, le ca, le surmoi etle moi. Le ca est la partie inconsciente, la source de nos desir qui sont pour la plupart refoule par le surmoi. Et enfin le moi represente le domaine de la conscience. Le moi ne peut prendre des decisions sans etre influence par le ca, par ses desirs. Mais il doit aussi prendre compte des interdits du surmoi. Cette modelisation de notre esprit explique certain des “actes manques” qui ne pouvait...
tracking img