La conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1518 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La conscience morale est une voix qui parle en nous et qui nous permet, en notre intérieur, de distinguer le bien du mal, d’en fournir des normes, de mesurer la valeur des actions, de juger de notre conduite et de celle des autres. La bonne conscience de soi; le sentiment de satisfaction eprouvee lorsque nous avons conscience d'avoir pense ou agi conformement aux valeurs morales, a notre devoir.La bonne conscience désigne en général l'opinion que l'on peut avoir de soi après avoir pensé ou fait quelque chose qui nous semble juste. Avoir bonne conscience, c'est alors considérer que nous pouvons littéralement avoir la conscience 'tranquille'. La conscience morale de soi est-ce donc une maladie?
Dans ce texte, l'auteur parle plutot du mauvaise conscience de l'homme et le definie comme une'maladie grave'. La mauvaise conscience etant le sentiment penible d'etre en faute , se sentire coupable et angoisse.Il decrit les consequences du mauvaise conscience sur l'homme et son ame et les souffrances interieurs.
Ainsi, Nietzsche parle d'abord de la mauvaise conscience du au passe de l'homme, en montrant les consequences que s'a sur lui (Ligne 1 a 5). Puis il introduit les instincts (ligne 6 a 9 ); En effet, il existe déjà dans la nature une sorte de morale naturelle, une morale de l'instinct, régissant l'ensemble du règne du vivant. Les scientifiques considèrent cette « morale instinctive » comme obéissant à une nécessité. L'auteur enchaine sur l'origine du mauvaise conscience (ligne 10 a 16 ) en montrant que les intentions interieurs cause la mauvaise conscience. Et Finalement,finit par la souffrance que l'un sent de soi meme et le sentiment de culpabilite ( ligne 17 a la fin).

Nietzsche parle d'une 'maladie grave' quand il s'agit de la mauvaise conscience, il explique tout d'abord les sources d'ou provient ces sentiments de malfaisance et de culpabilite . Du au passe violent de l'homme , faisant face au plus dangereux et au plus horrible des choses. la mauvaiseconsience ; signifiant l'etat de celui qui doute de la légitimité de ses actes ou éprouve du remords. L'homme se questionne donc de son passe. "Suite inevitable de la pression qu'a exercee sur l'homme le changement le plus profond de tous ceux qu'il ait jamais vecus", En voyant tout ce qu'il a vécu de bons et de mauvais; il peut commencer à se sentir troublé, se rappelant des souvenirs qui peuventl'avoir marqué dans sa vie, ou même provoqué un changement en lui-même.
Bien souvent le sentiment de honte ou du mal témoigne et traduit en nous la présence de la conscience morale, d'une sorte de tribunal intérieur qui juge et condamne ou blâme nos actes, nos gestes en référence à une certaine norme du Bien et du Mal. Collée sur le rouleau sauvage de la vie , l'homme se trouve "enchaine dans lecarcan de la societe et de la paix" . L'auteur montre que le caractère humain se construit d'une bonne conscience et d'une mauvaise, et que les règles de la société qui réglemente le comportement de l'homme l'entraînant soit a une bonne conscience qui obéit à la loi ou qui a une mauvaise conscience qui devient un symptôme d'une maladie heretique, de disobeissance, le refus des normes de la sociétéqui ont toutes une conséquence de plus aliénant l'âme humaine et donc l'écrasant par ses événements passés et les manifestations actuelle de refus de la société et donc de la bonne conscience.

En montrant que le passe de l'homme peut influencer l'interieur de l'homme et etre cause d'une mauvaise conscience, on peut aussi distinguer que cela provient essentiellement de l'ame.

L'âme estcomposé de plusieurs sentiments: l'amour, la haine, l'envie, le bonheur, l'anxiété, la passion, le désir etc. Si ces sentiments ne sont pas libérés dans les relations humaines tels que les relations amoureuse, l'amitié, le respect ils sont renverse vers l'intérieur et se retraite a l'interieur en devenant de plus en plus captive l'âme. Comme dit l'auteur , " Tous les instincts qui ne se liberes pas...
tracking img