La conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1135 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Partie 1 - Connais-toi toi même

La conscience

I) Les degrés de conscience

A) La conscience animale ou immédiate

• On distingue généralement la conscience immédiate ou animale, par laquelle nous apercevons simplement de ce qui se passe en nous et en dehors de nous. La conscience de l’animal renseigne sur ce qui se passe immédiatement. Elle est enfermée dans le présent. La conscience del'animal qui souffre est une conscience en pleine souffrance. On pourrait aussi attribuer une conscience aux plantes. (Tournesols qui se tournent vers le soleil). Chez l'homme y a quelque chose semblable, c'est le nouveau-né. Dans la conscience immédiate, on s'identifie à ce que l'on perçoit consciemment (plaisir, souffrance).

B) Conscience réfléchie

• La conscience réfléchie désigne leretour (ou réflexion) de notre esprit sur lui-même. Surpris ou déçu, je peux prendre la mesure de ma surprise ou de ma déception, en faisant retour sur moi-même et en analysant mes propres réactions.

• Ce n'est pas une conscience qui s'éprouve par les sensations, c'est une conscience qui se sait elle-même. Être conscient pour l'homme, c’est être conscient d'être conscient. La conscience passe parune conscience immédiate quand on a peur, je prends conscience que j'ai peur, je me représente moi-même, je ne suis pas ma peur. La conscience réfléchie instaure une distance entre moi-même et le contenu de ma conscience. Au-delà de mon vécu, de mes états d'âme qui changent, je suis toujours là. C'est sur cela que me renseigne ma conscience. La conscience est conscience de notre identité dans letemps.

C) Conscience et identité (rapport au temps)

• La conscience est inscrite dans le temps. Elle est permanente par delà tous les changements. On n'est plus aujourd'hui celui que l’on était hier, on se sent encore soi-même, c’est le paradoxe de la conscience.
• Selon Bergson , la conscience est un fil tendu entre le passé et l'avenir (mémoire et anticipation). Pour être soi-même, ilfaut à chaque instant présent être capable de se souvenir de soi. Le présent est pour la conscience un point de convergence entre deux mémoires (mémoire de mon présent, mémoire de mon futur). Il y a mon passé que je transporte avec moi et la mémoire sur mon passé qui s'ouvre. La conscience nous empêche de nous oublier nous-mêmes, elle nous cloue à notre identité. La conscience assure mon identité,mais il y a un problème, c'est que notre mémoire est limitée, parfois intermittente, la majorité de nos souvenirs s'efface.

• C’est Bergson qui a développé avec le plus de force l’idée que « conscience signifie choix ». Il a montré que la conscience était étroitement liée à l’action. Ma tâche actuelle sollicite ma conscience. Je mobilise par exemple tous les souvenirs qui me sont utiles pouragir dans le moment présent. D’autres souvenirs, au contraire, restent inconscients : c’est la masse des souvenirs dont l’évocation serait tout à fait inutile pour mon activité présente. Telle « un pont jeté entre le passé et l’avenir », ma conscience rassemble et organise mes expériences passées pour me préparer à affronter les événements à venir.

II) La subjectivité

1) Distance entre le mondeet moi

• La conscience réfléchie c'est la capacité de savoir que nous avons une identité et la capacité de savoir que nous faisons partie d'un monde qui est distincte de nous. C'est la conscience de la différence qui existe entre moi et tout le reste. C'est cela que l'on appelle la subjectivité : c'est la capacité de se penser soi-même indépendamment du monde environnant. La différence entrela chaise et moi c'est que je ne me contente pas d'être, je sais que je suis. Le fait que l’homme pense fait sa misère, mais en même temps, la pensée fait la grandeur de l'homme.

• La dignité que lui confère la pensée s'oppose à la condition tragique que celle-ci lui révèle. La subjectivité, c'est le domaine du sujet. En dessous de mes pensées, mes sentiments, désirs changeants, il se tient...
tracking img