La conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5136 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA CONSCIENCE
● Multiplicité des usages du mot :
{draw:frame}
I- La découverte de la conscience
1) La conscience, invention de la philosophie moderne ?
● La conscience psychologique est au cœur de la réflexion philosophique depuis Descartes. Pour les Grecs, l’expérience de l’homme est plus tournée vers le monde extérieur que sur l’introspection et la réflexion sur soi (pas de motéquivalent pour désigner la « conscience »). Ce qui importe alors, ce sont les œuvres effectives et les actions.
 J-P Vernant : « L’existence est première par rapport à la conscience d’exister. »
● Malgré l’invitation au « connais-toi toi-même » (maxime inscrite au fronton du temple de Delphes, devise de Socrate), les philosophes grecs abordent la condition humaine, et plus précisément l’âme,sans analyser la conscience et les structures psychiques du sujet humain. Dans les « traités de l’âme », il s’agit essentiellement d’étudier les fonctions et les principes qui animent le corps vivant.
● Cette attitude générale s’est sensiblement infléchie lorsque les auteurs chrétiens, dans le sillage des Confessions de Saint-Augustin, ont accordé un rôle essentiel à l’introspection morale età la connaissance de soi. Le but est plus de se rapprocher de Dieu en saisissant l’esprit humain, que de mieux se connaître soi-même.
 Saint-Augustin : « Donc, dès que l’âme se connait, elle connait sa substance, et si elle est certaine de son existence, elle l’est aussi de sa substance. »
2) La conscience est le propre des êtres animés
● Conscience et animation. On peut rapprocher lesconcepts de conscience spontanée et d’animation. On peut alors supposer une forme de conscience, même primitive, chez tous les êtres animés : ils montrent une sorte de présence au monde, c'est-à-dire qu’on ne peut s’expliquer leurs comportements sans supposer en eux un esprit, l’âme, qui les commande. Puisqu’il s’agit en premier lieu d’interactions avec le monde, la capacité d’animation regroupeanimaux et végétaux.
Aristote, dans son traité De l’âme, a théorisé les différentes sortes d’âmes qu’il faut supposer chez les êtres vivants pour rendre compte de leur présence au monde (base pour les philosophes du Moyen-âge pour établir une hiérarchie des êtres naturels). L’animation est associé à l’idée d’âme, et reprend ainsi son sens étymologique (lat. anima = âme) :
{draw:frame}
 Iln’y a pas de frontière étanche dans cette échelle : J. Von Uexküll a par exemple montré dans Mondes animaux et mondes humains qu’une tique pouvait être considérée comme moins animée que certaines plantes.
Bergson : « La conscience est coextensive à la vie. »
« Si la conscience dort chez l’animal qui a dégénéré en parasite immobile, inversement elle se réveille, sans doute, chez le végétal qui areconquis la liberté de ses mouvements, et elle se réveille dans l’exacte mesure où le végétal a reconquis cette liberté. »
● Le degré de conscience dépend de la capacité à percevoir. Le degré de conscience est étroitement lié à la sensation. C’est ce que suggère l’échelle aristotélicienne : les végétaux ont une conscience plus confuse que celle des animaux du fait qu’ils n’ont pas d’organesde sensation différenciés.
Les sens sont la porte ouverte sur le monde des êtres conscients. La perception n’intervient que lorsque la conscience est capable de s’approprier la sensation (modification des organes sensoriels), et de la traiter comme une information. Donc, plus les sens sont développés, plus la vie consciente s’enrichit, et réciproquement : les sensations définissent directementle monde dans lequel nous vivons.
● Perception et aperception. Leibniz avait conçu l’idée que l’existence ne sait pas toutes les perceptions qui la traverse : il distingue la perception de l’aperception, moment où l’on se rend compte de ce que l’on perçoit.
Ainsi, comme il le fait remarquer dans ses Nouveaux essais sur l’entendement humain, les « petites perceptions », quoiqu’elles ne...
tracking img