La conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1048 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Definition de la conscience: Commençons avec un peu d’étymologie. Le mot français conscience vient du latin conscientia qui est formé de cum qui signifie « avec », et de scientia pour « science ». Être conscient lorsque nous agissons, éprouvons quelque chose, réfléchissons, etc. c’est ainsi posséder simultanément une connaissance de ces actes, sensations, réflexions. Cette connaissance peut avoirtous les degrés de clarté, depuis le sentiment le plus vague jusqu’au savoir le plus évident. La conscience est donc comme un redoublement à l’intérieur de nous-mêmes de ce que nous faisons ou pensons. Il devient ainsi clair que la distinction que nous faisons communément entre une conscience du monde, comme attention ou sensibilité à ce qui se passe en dehors de nous, et une conscience de soi ouconscience réflexive, comme état intérieur ou sentiment de notre existence, n’est pas réellement pertinente car la philosophie nous apprend que la conscience que nous avons de nous-mêmes est toujours conscience de nos rapports au monde, de nos relations avec les autres êtres, les autres personnes, etc. Cela ne signifie cependant pas que la conscience soit un concept univoque qui aurait eu unnoyau de signification partagée par tous les philosophes. Tout au contraire, il y a une distinction très nette (que l’on retrouve dans notre langage ordinaire) dans l’histoire de la philosophie entre la conscience conçue comme « conscience morale », permettant de distinguer le bien du mal et ayant un but principalement pratique, et la conscience comme source de connaissance de soi et du monde et ayantun but principalement théorique.

1. Conscience morale, conscience psychologique
Le terme "conscience" peut sembler simple, car il est d'un usage courant : prendre conscience d'une situation, réagir en toute conscience, perdre conscience, avoir bonne ou mauvaise conscience, etc. Ces expressions révèlent pourtant la polysémie du mot, où convergent deux acceptions : l'une est morale (affirméedès Socrate, qui évoque volontiers le "démon" l'invitant à telle ou telle conduite), l'autre est psychologique.
La conscience morale implique la présence, en chacun, de valeurs qui l'aident à définir ce qui lui paraît bien ou mal. Elle débouche donc sur une question relative à l'origine de ces valeurs : me sont-elles fournies par une autorité extérieure (la famille, la société, ou Dieu) ? ouest-ce moi qui les découvre ou les invente ?
Quant à la conscience psychologique, elle peut à son tour se comprendre selon deux dimensions : d'une part, elle double chacun de mes actes d'un savoir le concernant (je suis conscient de ce que je vois en même temps que de voir). D'autre part, elle constitue le sentiment d'être un moi singulier : le sujet s'affirme en s'opposant à tout ce qui n'est paslui-même.

La notion de conscience est en général utilisée pour qualifier les hommes, à la différence des autres êtres vivants, et même des animaux. La conscience serait donc un attribut spécifiquement humain, qui contribuerait à en faire un être à part au sein de la nature, qui en ferait un être, sans doute, capable de s’arracher au règne du naturel. Mais qu’est-ce exactement que la conscience ?On l’emploie d’une façon finalement assez vague, car on dit souvent que l’homme est aussi l’être doué de penser, de raison, d’un esprit. La conscience serait-elle alors l’une des facultés de notre esprit ? La conscience serait-elle l’esprit en son entier ? Avoir conscience de quelque chose, est-ce penser cette chose ? Si l’on prend l’étymologie du mot, cf. « cum-scire », il semble que l’on doiverépondre que la conscience est une forme de savoir. Mais alors quelles sont ses caractéristiques ? A-t-elle un objet particulier ? A quoi se rapporte-t-elle ? Et cette forme de savoir est-elle vraiment inaccessible aux autres êtres vivants ?

La conscience psychologique est un simple témoin, la conscience morale est un juge. Tandis que la conscience psychologique est une lumière qui constate...
tracking img