La constitution des liens du mariage à la renaissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2601 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CURAUDEAU
Mathilde
L1 Droit
TD d’Histoire du Droit Privé
Séance 3 : La Constitution des liens du mariage à la Renaissance
Sujet : Commentaire du document 2
« Je vous unis par le mariage, au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit », sont les paroles prononcées par le curé, après avoir reconnu le consentement réciproque des deux époux, dans le but de concrétiser l’union. Lemariage est l’union légitime de l’homme et de la femme, résultant d’une déclaration reçue en forme solennelle par l’officier d’Etat civil, qui a reçu auparavant le consentement des futurs époux, en vue de la création d’une famille et d’une aide mutuelle dans la traversée de l’existence. L’homme et la femme ne peuvent contracter mariage avant dix-huit ans révolus, selon l’article 144 du Code Civil.Depuis de longues années, et plus particulièrement dans la période suivant le Grand Schisme, l’Eglise réclama une réforme, un changement. Aucun pape jusqu'ici n'avait eu l'envie, le courage ou le temps de réaliser cet ouvrage. Il faut également souligner qu'à cet égard les conciles précédents n'avaient pas non plus lancé les réformes qu'on attendait d'eux. Le concile de Trente va donc permettre,entre autres, une réforme des mariages.
Le concile de Trente) est le dix-neuvième concile œcuménique reconnu par l'Église catholique romaine. Convoqué par le pape Paul III en 1542, en réponse aux demandes formulées par Martin Luther dans le cadre de la Réforme protestante, il débute le 13 décembre 1545, le pape lui donnant comme objectif de revigorer l’Eglise Catholique. Le concile impose enpremier lieu de strictes règles de conduite au clergé et en particulier aux évêques. Il améliore la formation des prêtres et promeut l'enseignement du catéchisme. Il clarifie par ailleurs l'interprétation catholique des Saintes Écritures, en particulier le dogme de la justification ou de la grâce, à la différence des luthériens qui estiment que Dieu décide in fine de sauver ou non un homme et delui accorder la vie éternelle, les prêtres conciliaires précisent que l'homme peut être porté aux bonnes actions salvatrices s'il dispose de la grâce et lui concèdent une certaine marge de liberté.
Suite à ces réformes, et plus particulièrement la réforme qui va toucher les mariages, l’on peut se demander de quelle manière le concile de Trente va-t-il engager un renouveau du mariage.
En quoile concile de Trente va-t-il réformer les mariages, ou plus particulièrement les mariages clandestins ?
Les mariages clandestins sont donc au centre de la réforme engagée par le concile de Trente (I), à la fois de par leur reconnaissance comme des mariages valides (A), mais aussi de par la volonté de l’Eglise de les déclarer invalides (B). Ils entrent donc dans les mariages légitimes (I) etleurs conditions (A), mais font en même temps partie des interdictions par l’Eglise, tout comme le concubinage (B), d’où vont en sortir des sanctions.
Les mariages clandestins, au centre de la réforme du concile de Trente Les mariages clandestins sont en partie reconnus comme étant des mariages valides, comme étant de véritables mariages, mais d’autre part, sont rendus invalides, faux, parl’Eglise, qui va essayer tant bien que mal, d’éradiquer, notamment grâce à la réforme des mariages, les mariages clandestins.
La reconnaissance des mariages clandestins La clandestinité est l’Etat d’une situation juridique, ou souvent d’un acte juridique qui demeure secret alors qu’il en est de l’intérêt des tiers d’en avoir connaissance. On appelle mariage clandestin, un mariagecontracté par le seul échange de consentement entre les époux, sans présence de témoins, et en dehors des formes publiques habituelles.
Nombreux sont les conjoints mariés clandestinement. Les procès et enquêtes se multiplient pour déceler l’authenticité des paroles et promesses de mariage. Certes, les mariages clandestins sont très nombreux dans la noblesse française, y compris chez les adultes,...
tracking img