La construction de la cee

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4031 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 1
LA RELANCE EUROPEENNE ET LA CONSTRUCTION DE LA CEE (1955-1962)

Après vote négatif 1954 contre la CED construction Européenne semble dans impasse.
Mars 1957 signature des traités de Rome = 2 communautés européennes complémentaires :
- La CEE
- Euratom
1962 dispositions des traités de Rome pour la CEE largement mise en place et pas remise en cause par le retour au pouvoir deDe Gaulle en 1958 et la fin de la Guerre d’Algérie.
Histoire de l’Europe souvent histoire des élites, pas démocratique, minorité agissante + influence de certains pères de l’Europe comme P-H Spaak et J. Monnet
Contexte favorable, affaiblissement de la France, crise de Suez, G d’Algérie construction européenne = porte de sortie
Opinion publique rôle mineur : Europe pas préoccupationfondamentale
Période de logique fédéraliste. Années du pragmatisme résultat = politiques sectorielles Europe moins enthousiaste.
Bino OLIVI voit dans période un grand bénéficiaire paradoxale = la France. Grand bénéficiaire du traité de Rome.
Traité d’Etat une union douanière qui se constitue graduellement craintes hommes politiques française d’une ouverture trop rapide. Pltq vectoriellesurtout faveur France = PAC
Gérard Bossuat France spectatrice engagée ne prend pas initiatives mais obligée de prendre des décisions. Avec bombe atomique France 1ière puissance politique d’Europe.
RFA fait concession obtient des avantages. Allemagne a diversité de marchés et préserve ses chances de réunification.
Belgique = Bruxelles capitale européenne.
Grand perdant R.U

I- L’Europe aupoint mort ? conséquences de l’échec de la CED

Echec frein construction européenne ? = frein à l’Eup supranationaliste. Mais pas traumatisme pour les pays signataires. Echec permet régler rapidement problème allemand et pose bases d’un renforcement d’une coopération franco-allemande.

A- Intégration de la RFA dans la défense européenne.
Menace soviétique présente
Question réarmementengagé par conférences - de Londres 27 septembre-3octobre 1954
- de Paris 20-22 octobre 1954
Intégrer Allemagne ? Pacte Bruxelles Mars 1948 assistance automatique en cas d’agression d’un des membres. Allemagne considérée comme un agresseur puis à cette date comme un pays à protéger.
Intégration allemande volonté = Américaine et Britannique
Mendès-France vision particulière de la France pourlui elle doit participer à Europe mais garder une souveraineté nationale.
Pour allemands intérêt = se voir reconnaitre souveraineté et se détacher d’une certaine tutelle que les français proposaient au 1ier traité.
Aboutit au traité de Paris le 23 oct 1954 modifie pacte de Bruxelles et institue l’Union de l’Europe Occidentale UEO assistance en cas d’agression de l’un des membres, letout dirigé par un conseil des ministres, un secrétariat à Londres et une assemblée.

Même moment résolution du conseil atlantique entérinée : Gouvernement de la RFA, seul gouvernement qui peut parler au nom de l’Allemagne.
Objectif : sécurité et bien être de Berlin pour cela maintient des troupes françaises et britanniques à Berlin mais plus dans cadre de l’occupation mais dans le cadre decoopération visant à protéger la RFA.
Csq = troupes RFA entre dans OTAN
Pour autres pays d’Eup : peuvent vendre arme à l’All et avoir politique de coopération pour réduire les coûts de la recherche
All retrouve une sorte de souveraineté et se réarme.
Traités sont un moyen pour les britanniques pour essayer de ralentir l’intégration européenne.
UEO coquille vide puisque la défense est ausein de l’alliance Atlantique.

B- Le règlement de la question sarroise

Relations franco-allemandes gênées par la question sarroise depuis 1949.
Mars 1953 Adenauer accepte l’idée d’européaniser la Sarre. Aboutit au plan et rapport du hollandais Van Naters = Sarre territoire européen où serait installé le siège des institutions européennes.
Problème deb 50’s relèvement de l’All...
tracking img