La construction du mur de berlin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1540 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA CONSTRUCTION DU MUR DE BERLIN

A la fin de la seconde guerre mondiale, l'Allemagne, suivant la conférence de Postdam en juillet 1945 qui réunit Staline, Truman et Attlee, fut divisée en quatre secteurs : le secteur américain, le secteur anglais, le secteur français et le secteur russe. Cette occupation militaire fut décidée pour le désarmement complet et la dénazification du vaincu. Berlin,la capitale historique de l'Allemagne maintenant entièrement dans la zone soviétique, fut aussi divisée en quatre secteurs entre les mêmes forces militaires. La facette harmonieuse entre les vainqueurs ne dura pas longtemps. En effet l'hostilité entre les forces militaires se dessina en deux blocs antagonistes : Le capitalisme qui regroupe les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne et lecommunisme de l’URSS. Comme dans les autres pays que ces forces occupent, cette hostilité a ses répercutions sur l’Allemagne et Berlin. Le mur de Berlin illustre bien l’antagonisme de ces deux camps. Ce mur surnommé a posteriori «le mur de la honte » a été construit dans la nuit du 12 au 13 aout 1961 après que Staline ait instauré le blocus de Berlin empêchant toute communication entre l’Est etl’Ouest.
En quoi la construction de ce mur de Berlin est elle symptomatique de la Guerre froide ?

1) Les causes de la crise

La position et l'importance de Berlin en font un enjeu majeur de la guerre froide qui s'engage dès la fin des hostilités. Depuis sa création en 1949, la RDA subit un flot d'émigration croissant vers la RFA, particulièrement à Berlin. La frontière urbaine est difficilementcontrôlable, contrairement aux zones rurales déjà très surveillées. Jusqu’à 3,6 millions d'Allemands fuient la RDA par Berlin entre 1949 et 1961, privant le pays de main-d'œuvre et montrant à la face du monde leur faible adhésion au régime communiste. Émigrer ne pose pas de difficulté majeure car, jusqu’en août 1961, il suffit de prendre le métro ou le chemin de fer berlinois pour passer d'Est enOuest, ce que font quotidiennement des Berlinois pour aller travailler. Pendant les deux premières semaines d'août 1961, plus de 47 000 citoyens est-allemands passent en Allemagne de l'Ouest via Berlin. De plus, Berlin-Ouest joue aussi le rôle de porte vers l'Ouest pour de nombreux Tchèques et Polonais. Comme l'émigration concerne particulièrement les jeunes actif, elle pose un problème économiquemajeur et menace l'existence même de la RDA. Avant même la construction du Mur, la police de la RDA surveille intensivement aux points d'accès à Berlin-Ouest ceux qu'elle désigne comme « contrebandiers » ou « déserteurs de la République ».
Comme tous les pays communistes, la RDA s'est vu imposer une économie planifiée par Moscou. La production industrielle augmente moins vite que prévu, lesinvestissements sont insuffisants. La collectivisation des terres agricoles entraîne une baisse de la production et une pénurie alimentaire. Les salaires augmentent plus vite que prévu à cause d'un manque de main-d'œuvre provoqué en grande partie par les fuites à l'Ouest. Un important trafic de devises et de marchandises, néfaste à l'économie est-allemande, passe par Berlin. La RDA se trouve en 1961 aubord de l’effondrement économique et social. L'auteur William Blum avance comme cause de la construction du Mur outre la captation de la main d'œuvre qualifiée de la RDA par l'Ouest, mais encore le terrorisme occidental qui aurait alors sévi en RDA.
2) Le déroulement de la crise
Le programme de construction du Mur est un secret d'État du gouvernement est-allemand. Il commence dans la nuit du 12au 13 aout 1961 avec la pose de grillages et de barbelés autour de Berlin-Ouest2. La construction du Mur se fait en pleine nuit sur ordre de la direction du Parti communiste par des maçons, sous la protection et la surveillance de policiers et de soldats – en contradiction avec les assurances du président du Conseil d'État de la RDA qui avait affirmé qu’il n’y aurait pas de mur. Dans la nuit...
tracking img