La contraverse de valladolid

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2241 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le sujet

Avril 1550. Le légat du Pape organise un débat majeur : les Indiens d'Amérique appartiennent-ils ou non à l'espèce humaine ?

Sont-ils ou non des créatures de Dieu ?

Deux hommes s'affrontent. Un frère dominicain charitable et humaniste, et un théologien, grand intellectuel de son temps, disciple d'Aristote et qui légitime la classification de l'espèce humaine en races supérieureset inférieures. Dénonciation du racisme, de la bêtise humaine, de la cruauté, de la folie de dominer, du profit par l'exploitation du plus faible…

L'enfer de l'inhumanité est toujours à la mode. Pensons aux appels actuels à la « guerre sainte ».

Depuis leur apparition et en dépit des progrès moraux, les religions peuvent engendrer et cautionner toutes sortes d'exactions, jusqu'au crimecontre l'humanité.

Au-delà du débat théologique de façade, la pièce tente de démontrer comment une pensée prétendument spiritualiste se retrouve asservie aux pulsions les plus primitives qui agitent l'humain : violence, domination, goût effréné de la propriété, etc.

Il n'est question, en fin de compte, que de l'assujettissement des peuples aux intérêts économiques du monde occidental …

Lepire de cette idéologie de la religiosité (fait de respecter les règles de sa religion) est qu'elle agit à l'insu du plus grand nombre, poussant les peuples à adhérer spontanément à l'opinion dominante qui les manipule et dont ils sont, en fait, les victimes. En effet la notion religieuse est à ce point ancrée (sacralisée) dans nos sociétés qu'elle contamine nos réflexes de façon inconsciente,agissant comme une sorte de paravent moral derrière lequel il nous est impossible de voir l'autre face de la vérité. Le fait est que tout discours idéaliste peut contribuer tôt ou tard à déguiser en ange la bête que nous sommes. Le mérite de ''La Controverse de Valladolid'' est de faire tomber le masque.

Tant que les consciences ne seront pas pénétrées par le doute, tant que l'idéologie ne sera pasmise à la question, l'humaniste Las Casas sera toujours, au bout du compte, bafoué par le machiavélisme de Sepulveda…

Nous ne devons pas confondre la vérité religieuse authentique et son interprétation tendancieuse surtout lorsqu’elle habille nos peurs de la différence ou nos pulsions possessives. N’oublions pas aussi que Jean-Claude Carrière a collaboré pendant dix-neuf ans avec Luis Buñuel etqu’il a pu contracter son anticléricalisme ou plutôt sa vision des pulsions humaines dominées et paralysées par le poids de la répression religieuse et politique... Je relève une analyse marxiste pour laquelle les faits culturels ne sont que l’habillage et la caution d’une domination économique. Cette œuvre met aussi à sa manière en lumière l’ambiguïté de l'Église : société humaine avec uneorganisation et des institutions qui la caractérisent y compris ses erreurs historiques (croisades, colonisation, prosélytisme…) ou réalité divine, lieu où Dieu est présent et agit dans le monde à travers des actions humaines. A ce sujet, notons que le précédent pape Jean-Paul II a demandé pardon pour les fautes commises par ses membres au cours des siècles passés, par exemple les exactions des croiséscontre leurs frères orthodoxes à Constantinople. Cette démarche est restée unique parmi les grandes religions révélées. Enfin signalons qu’il est toujours intellectuellement dangereux, voire malhonnête, de juger les siècles passés à la lumière de nos conceptions actuelles.

La controverse de Valladolid : la morale (chap. 15)

Ce dernier chapitre est évidemment conclusif et a valeur de morale,comme dans tout apologue. Il semblerait que ce récit nous donne plusieurs enseignements :

- d'abord cet extrait valide l'argumentation de Las Casas puisque celui-ci emporte la controverse : les Indiens sont des hommes à part entière ; Carrière montre ainsi que la philosophie (ici humaniste) permet aux mœurs de progresser : c'est par des décisions politiques que l'on peut améliorer le sort...
tracking img