La controverse de valladolid

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3892 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La controverse de Valladolid
Projet d’étude d'une situation

Cette proposition d’étude utilise la controverse comme un élément révélateur du bouleversement des mentalités que connaît la période de la Renaissance. C’est pourquoi elle n’apparaît qu’à la fin tant il est nécessaire de clarifier auparavant chez les élèves la vision de cette période. Pour cela, cette séance est proposée aprèscelle(s) qui « rafraîchira(en)t» leurs connaissances en la matière.

Les débats de la controverse ne peuvent avoir lieu que parce que les esprits du temps y sont préparés.
Le développement de l’esprit humaniste et la montée en puissance de la Réforme mettent à mal la pensée médiévale qui assujettissait puissamment les hommes au clergé, seul détenteur de la « Vérité ». En faisant de l’Homme le centrede son univers, les humanistes permettent au débat sur sa nature véritable de s’installer. Ce faisant, à l’aune du résultat de la controverse, il convient de constater que leur vision de l’égalité entre les Hommes est à géométrie variable, soumise à des rapports de forces fluctuants, tout autant que sont les intérêts de ceux qui les défendent, rappelons-le avant tout économiques.

Qui : D’uncôté, les tenants d’un colonialisme « de combat », destinés tout à la fois à assurer l’approvisionnement du royaume d’Espagne en or et en épices et à évangéliser les indiens ; de l’autre les tenants d’un colonialisme plus pacifique, plus soucieux de s’assurer le concours des peuples autochtones.

Quoi : A travers des enjeux de civilisation, se pose la question de savoir si les peuples du nouveaumonde sont bien des êtres humains, à l’égal des européens.

Quand : Dès l’arrivée de Christophe Colomb en Amérique et plus précisément en 1550 et 1551, lors de la controverse.

Où : En Espagne, à Valladolid, le lieu choisi par l’empereur Charles Quint pour trancher définitivement la question posée et dans les colonies d’Amérique du sud et centrale.

Pourquoi : Les critiques se font de plusen plus nombreuses à l’égard des conquérants puis des colons espagnols et de leurs méthodes expéditives et brutales. Les indigènes meurent en très grand nombre à tel point qu’on parle même de massacre.

----------------------------------------------------------------
Objectifs :

* Montrer que les nouveaux horizons révélés par les grands découvreurs ont bouleversé les mentalités etmodifiés le rapport des européens aux autres peuples.
* Montrer que les débats qui animent la controverse s’inscrivent dans une réflexion plus globale sur la nature humaine. Que cette évolution des mentalités est le signe précurseur de l’institution des Droits de l’Homme par les penseurs des Lumières.

Proposition de problématique : Quelle vision de la nature humaine se dégage des débats suscitéspar la controverse de Valladolid et en quoi cela dénote de la naissance de l’Humanisme ?

Notions abordées :
* droits de l’Homme - esclavage - tolérance
* colonisation - théorie raciale - humanisme

Document 1 : Une représentation du monde en 1489 d'Henricus Martellus

Document 2 : Une représentation du globe en 1564

Abraham Ortels dit Ortelius (à retrouver surWikipédia/Ortelius)



Les deux représentations du monde, gravées à seulement quelques dizaines d’années d’intervalle, démontrent facilement quels progrès fulgurant on a fait en peu de temps dans la connaissance du monde. La carte de 1489 ignore l’Amérique (et pour cause !) et fixe les limites du monde connu à l’Afrique et l’Asie, dans des contours encore largement imprécis. On fera constater que lareprésentation de l’époque de la controverse indique par contre que la Terre est désormais connue dans la quasi entièreté de ses contours, à l’exception des pôles qui restent encore Terra incognita et donc largement surévalués.
On notera toutefois que les contours de l’Afrique et de l’Asie sont nettement mieux définis que ceux de l’Amérique dont il faudra attendre encore un siècle pour...
tracking img