La conversation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (322 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jean Tardieu, né le 1er novembre 1903 à Saint-Germain-de-Joux et mort le 27 janvier 1995 à Créteil, Val-de-Marne, est un écrivain et poète français.

Il est le fils de Victor Tardieu(peintre) et Caroline Luigini (harpiste).

Il a travaillé aux Musées Nationaux, puis chez Hachette et, après la guerre, à la Radiodiffusion française. Il devient traducteur de Goethe etde Hölderlin, il reçoit le Grand Prix de littérature de la Société des Gens de Lettres en 1986, après le Grand Prix de poésie de l'Académie française en 1972.

Enfant insouciant etheureux, il fit ses études au lycée Condorcet[1], mais il perdit ce bel équilibre à 17 ans, lors d'une crise qu'il qualifia de « névrotique », éprouvant à partir de là une inexplicableangoisse métaphysique. Dès lors, il ne cessera d'interroger cette part d'ombre, à la fois inquiétante et fertile. « Cette nuit si terrible apparaît bénéfique si nous l'embrassons, les yeuxouverts, dans la vérité du regard. » dans Obscurité du Jour, 1974.

Difficilement classable, poète avant tout et surtout, il écrit aussi pour le théâtre et travaille à la radio pendant unevingtaine d'années (Club d'essai [2]).

Il remet en jeu les conventions des genres et tente des expériences à propos du langage poétique et de sa relation avec le langage de tous lesjours.

Son livre On vient chercher Monsieur Jean (Gallimard, NRF) retrace de façon vagabonde des souvenirs en relation avec sa vocation d'écrivain, dont les signes avant-coureurs seperçoivent dès l'enfance. Il est une bonne introduction à l'univers de l'auteur, à la fois par l'évocation de son environnement spatial (Paris, essentiellement) et temporel, par celui de sesrencontres significatives, et par ses réflexions très fines sur sa démarche personnelle de création.

C’est à Gerberoy que l’on pouvait le croiser dans le courant des années 1980 à 1995.
tracking img