La cour du lion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (794 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1°) Introduction
Rappeler qui est Jean de La Fontaine.
Ne pas oublier de dire que le fabuliste dans La cour du Lion met en lumière l’étiquette et donc le code social qui régitla Cour aristocratique du 17ème s. et qu’il veut également montrer les rapports entre les courtisans et le monarque.

Problématique : Quelles sont les visées de cette fable ? Et comment s’yprend le fabuliste pour transmettre son message ?

Annonce du plan : cf ci-dessous.

2°) Eléments de commentaire

I- Structure de la fable :

a) L’organisation dela fable

Cette fable est composée d’un récit (V.1à 32) et d’une morale (v.32-36). Le récit illustre une démonstration que renforce la morale, formulée de façon solennelle. Le fabulisteconseille alors au lecteur la prudence. Le ton devient celui de la confidence : «Et tâchez quelquefois de répondre en Normand » (v.36)

b) L’organisation du récit

Il comportedeux mouvements : v.1 à 14 : action située dans un passé lointain et indéfini (voir complément circonstanciel de temps « un jour » (v.1) et l’emploi du passé simple).
Contexte de la fable :une fête donnée par le roi pour célébrer sa puissance
« Sa Majesté lionne un jour voulut connaître / De quelles nations le ciel l’avait fait maître. »
L’annonce des festivités suit par «une circulaire écriture » (v.6) v.15 à32, coup de théâtre : la fête se transforme en carnage (v.18 - 20).
Opposition des personnages, notamment par la rime (v.27-28)

II- La fablereflète la réalité de l’époque : la Cour du roi Louis XIV

a) Personnification des animaux

Le lion, roi des animaux, rappelle Louis XIV : par son allure majestueuse : avec l'emploide la majuscule « Sa Majesté » ; des diérèses pompeuses « Li-onne », « nati-ons » ; un vocabulaire et un style grandiloquents : « ciel », « maître » (v 1 et 2) ; allitérations en [s] du vers 13....
tracking img