La courbe de tes yeux, paul eluard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1933 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« La courbe de tes yeux », Capitale de la douleur, P. Eluard, 1926

INTRODUCTION

« La Courbe de tes yeux » est un poème extrait du recueil Capitale de la douleur. Le titre de l’œuvre évoque les souffrances de P. Eluard qui a connu des pbs de santé à cette époque.. Paradoxalement ce poème n’évoque pas la souffrance mais le bonheur. P. Eluard chante ici son amour pour Gala, sa première femmequi deviendra plus tard la maîtresse de Dali. Ce poème appartient à la période surréaliste du poète.

Lecture

Présentation du texte : poème en vers constitué de trois quintils. Eluard s’inspire des règles formelles de la poésie traditionnelle mais s’en libère aussi : on peut noter que les vers de la strophe 1 ne sont pas réguliers : 12/8/12/12 ; les vers ne sont réguliers que ds les dernièresstrophes (décasyllabes). Ce poème qui traduit la passion du poète pour sa femme aborde un thème traditionnel de la poésie surréaliste (l’amour fou). Son originalité est lié notamment à la richesse et à l’abondance des métaphores polysémiques et qui sont reliées entre elles par des échos sonores.

Nous verrons d’abord comment ce poème met en scène l’amour fou, synonyme d’une osmose parfaiteentre l’homme et la femme puis nous étudierons la richesse et la complexité du réseau métaphorique qui structure le poème.

DEVELOPPEMENT

Un poème d’amour qui chante une osmose parfaite

thème traditionnel du regard

Les yeux sont traditionnellement considérés comme le reflet de l’âme, ils constituent la partie la plus expressive du corps humain, c’est à travers eux que l’on transmetce que l’on ressent. Le thème de l’amour est souvent associé à la thématique du regard ds la littérature : la communication avec l’être aimé se fait spontanément à travers le regard qui remplace alors la parole pour des êtres qui se comprennent mutuellement sans avoir à parler . C’est le cas ds ce poème. Le champ lex de la vue est présent (yeux, regards, vu), le poème fait l’éloge des yeux , cequi l’apparente à un blason. Ceux-ci sont décrits par le biais de métaphores placées en apposition comme ds un blason, rareté des verbes, prépondérance des groupes nominaux comme ds un blason. Cependant on peut noter des différences avec le blason traditionnel (pas de rimes plates, pas d’apostrophes de la partie du corps concernée par le poème : l’auteur ne s’adresse pas aux yeux contrairement àMarot ds Du beau tétin). Ici l’énonciation est caractéristique de la poésie lyrique, le poète s’adresse directement à la femme aimée, ce qui crée une atmosphère d’intimité. Marques de la première personne (mon, je) + marques de la deuxième personne (tes), emploi du présent d’énonciation. Il s’agit bien d’un poème d’amour : les yeux sont une synecdoque de la femme tout entière :en faisant l’éloge desyeux, le poète fait l’éloge de la femme pour elle-même (ce qui n’était pas le cas ds le poème de Baudelaire :attitude fétichiste). L’originalité du poème

la récurrence du cercle

chp lexical du cercle, courbe, tour, rond, auréole. Le terme monde connote le cercle puisque la terre est ronde ; berceau connote aussi la rondeur, danse (pensons à la ronde :rond de danse), feuille, souriresparfumées peuvent connoter la circularité puisque la bouche s’arrondit lors d’un sourire.
Les vers 1 et 15 suggèrent aussi l’image du cercle en évoquant la circulation du sang (qui se fait en circuit fermé) ; par l’intermédiaire d’une métaphore la courbe des yeux est assimilée à une artère ds laquelle passe le sang du poète, lorsque le regard du poète croise celui de la femme, l’émotion est siintense qu’il se produit une fusion, l’osmose est parfaite.
Le vers 1 est symétrique du vers 15 :La courbe de tes yeux fait le tour de mon cœur…Et tout mon sang coule ds leurs regards. Le poème par sa forme est donc circulaire, le derniers vers renvoie au premier comme pour fermer une boucle.

L’image du cercle est liée à la forme de l’œil :en fait le cercle renvoie à la fois au contour de l’œil,...
tracking img