La cousine bette analyse de texte p127-130 (édition folio)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2490 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Cousine Bette
Analyse de Texte p. 127-130

Situation de Passage

Le baron Hulot souhaite courtiser Valérie afin de continuer son libertinage et accumuler les conquêtes. De ce fait il demande à Lisbeth de fréquenter celle-ci afin d’en savoir plus sur sa désirée. Valérie de son côté souhaite la promotion de son mari et pense à son confort matériel personnel. Elle va faire de Lisbeth son« amie » afin d’atteindre le baron Hulot (la personne vers qui elle doit se tourner pour aboutir ses plans).

Résumé p.127-130

Nous sommes chez Valérie qui a invité Bette à boire le thé. Le fil conducteur de notre passage est la stratégie de Valérie anticipant (connaissant9 les réactions de Bette suite à l’annonce du mariage entre Hortense et Wenceslas. On pourra y voir tout l’art de samanipulation.

De plus, nous remarquons que le passage mentionné est un moment clé de l’œuvre Bazlacienne car celui-ci lance l’une des intrigues principales du livre…

Analyse P.127 à 130

Dans sa généralité, la construction de notre passage est un dialogue entre Valérie et Bette, ce qui entraîne en termes d’outils d’analyse la présence de plusieurs focalisations interne. En ajoutant à cela diversesréactions de la part de Lisbeth à travers de nombreux monologue externe dont la spécificité de la focalisation zéro.

A travers ce passage, nous observons une scène dramatique construit par de longs dialogues durant lesquels la prise de parole du narrateur principal de l’histoire est peu fréquente.

Ce choix stratégique de Balzac est mis en valeur par la gradation de l’intensité de la scène.Découpage du texte

Critère de division : Etapes de la stratégie de Valérie

Nous avons choisi de découper notre passage en 5 parties :

|Partie |Lignes |Titre |
|1 |1-21 |Mise en place de la stratégie de Valérie|
|2 |22-57 |Annonce du mariage entre Hortense et Wenceslas |
|3 |58-80 |La jalousie de Bette envers Adeline |
|4 |81-103 |Réaction explosive de Bette|
|5 |104-119 |Alliance Valérie-Bette |

Partie 1 – L. 1-21

On constate dans ce passage que Valérie utilise des diminutifs affectueux lorsqu’elle s’adresse à Lisbeth tel que « ma chère petite cousine Bette » (l.1) ou « sœur » (l.4) comme pour mieuxl’amadouer. Valérie cherche à faire de Bette une amie ; une alliée. Elle va parvenir on va le voir à sa fin et toutes deux vont s’allier pour atteindre par le vice leur but respectif, soit la vengeance pour Lisbeth et le profit pour Valérie. Il semble que seul Bette va réellement s’attacher à Valérie, comme pour combler un manque affectif, en allant jusqu’à rendre visite à Valérie alors qu’ellesouffre d’une maladie très contagieuse.

Cette situation est tout de même assez délicate pour Valérie qui va dévoiler son vrai visage à Bette, c’est pourquoi elle lui fait jurer « de n’avoir plus de secret l’une envers l’autre » (l- 4) Valérie cherche en fait à connaitre les secrets des Hulot à travers Lisbeth.

Valérie entreprend une « œuvre de picador » (l. 10) Un picador est un torero àcheval chargé d’abattre le taureau. Hors c’est exactement ce qu’entreprend Valérie dans ce passage ; elle la manipule habillement et « gracieusement » (l. 1) comme elle va prendre l’habitude de manipuler les hommes. Elle tourne autour de Lisbeth prête à l’abattre à tous moment. En effet Valérie connait parfaitement les sentiments que Bette éprouve à l’égard de Wenceslas et est consciente de...
tracking img