La crise alimentaire 2011

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1584 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
| 2011 |
| SOURELAH KARIM HEM Rabat M2 FinanceGROUPE 2 |

[La crise alimentaire 2011] |
Travail de recherche sur la crise alimentaire 2011 |

La Crise Alimentaire
Rappel de La crise alimentaire mondiale de 2007-2008
Cette crise Alimentaire a pour origine une forte hausse du prix des denrées alimentaires de base, plongeant dans un état de crise quelques unes des régions les pluspauvres du monde et causant une instabilité politique et des émeutes dans plusieurs pays.
Vivons-nous aujourd'hui le début d'une crise alimentaire similaire à celle de 2008 et si c’est le cas serait elle plus accentuée et avec des répercutions sociales économiques et politiques plus graves ?

En 2008, les médias évoquaient les « émeutes de la faim » qui touchaient notamment les pays arabes (qui nesont pas auto-suffisants) aujourd’hui, on nous parle de « révolutions »
Nous sommes au beau milieu d’une crise alimentaire mondiale, la seconde en trois ans. Les prix alimentaires mondiaux ont atteint un record en janvier, à cause d’énormes augmentations des prix du blé, des céréales, du sucre et des huiles.
De fait, l’indice des prix alimentaires de l’organisation pour l’agriculture etl’alimentation (Food and Agriculture Organisation – FAO) a atteint un niveau historiquement élevé.

De nombreux observateurs s’interrogent sur les risques d’une nouvelle crise alimentaire majeure en 2011.
Comparée à celle du premier semestre 2008 qui avait provoquée des émeutes dans de nombreux pays, la hausse actuelle concerne surtout les huiles, le sucre et les produits animaux. Elle est actuellementmoins forte pour les céréales, produits particulièrement sensibles pour les consommateurs urbains vulnérables de nombreux pays fortement importateurs. Cette hausse des prix sur les marchés internationaux ne se répercute pas encore sensiblement sur les prix des aliments sur les marchés intérieurs des pays vulnérables. Mais compte tenu du délai de transmission des prix entre les marchés locaux etinternationaux, il est probablement trop tôt pour constater l’impact sur les prix locaux. Une hausse des prix aux consommateurs est donc à craindre dans les mois qui viennent.
Si pour les pays exportateurs la hausse du prix du pétrole compense en partie la hausse des prix des aliments, elle représente une charge supplémentaire pour les pays importateurs.
Par ailleurs Le dollar se dévalue parrapport à l’euro depuis le début de l’année 2011, atténuant légèrement les factures dans cette devise des pays dont la monnaie est indexée sur l’euro,
Facteurs de la hausse et perspectives à moyen terme
Plusieurs facteurs combinés sont mis en avant pour expliquer la hausse des prix internationaux :
1 Plusieurs accidents climatiques, au Canada, en Ukraine et en Russie, en Australie et enArgentine se sont traduits par une production moins élevée que celle espérée. Les productions de blé de Russie et d’Australie accusent une forte baisse : de 84 Mt en 2009/10 à 66 Mt en 2010/11 pour ces deux pays. Mais ce sont surtout les exportations de Russie et d’Australie qui sont affectées. La production mondiale de blé estimée pour 2010/11 chute de 5,4% par rapport à l’année d’avant.
2 Lacrainte et le constat d’une hausse provoquent des réactions de rétention sur le marché, limitations d’exportations et constitutions de stocks, ou des achats importants pour sécuriser des approvisionnements à des coûts encore raisonnables. La crise de 2008 est encore dans tous les esprits. La Russie exportait plus de 18Mt en 2008/09 et 2009/10. Elle n’exportera que 4 Mt en 2010/11. Plusieurs pays,l’Egypte notamment ont acheté massivement des céréales fin 2010 et début 2011 pour se constituer des stocks.
3 Bien qu’il soit difficile d’en mesurer l’impact sur les prix, les volumes de contrats sur les marchés à terme ont nettement augmenté depuis 2009. Cette augmentation concerne à la fois les contrats commerciaux et les contrats purement spéculatifs.
La hausse des prix de certains...
tracking img