La crise de 1929 est -elle similaire à celle de 2009

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1634 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La crise de 1929 et celle actuelle ont de grandes similitudes, chaque crise financière découlant à l’avance d’une expansion de crédit qui n’arrive pas à trouver de limite, celle-ci est endogène. Cependant de nos jours, la mondialisation est beaucoup plus développé qu’à l’époque, on assiste à une financiarisation mondiale du à l interdépendance des différents marchés financiers. Auparavantl’Europe était morcelé, on ne sort pas d’une guerre mondiale qui avait déséquilibré l’ensemble. L’économie est mondialisé, il y a des systèmes qui stabilise la population (retraites, sécurité sociale …). On peut se demander si la crise actuelle est identique à celle de 1929 ou si c’est une crise avec des aspects différents., La nature de ces crises correspond à une bulle spéculative et ensuite unedéflation par la dette , il s’agit d’un phénomène qui atteint le monde beaucoup plus rapidement que celle de 1929.Avant tout on expliquera la crise de 1929 et celle actuelle, leurs points communs et leurs différences et quels en sont les conséquences .Les remèdes associé a la crise de 1929,le new deal et les différents plans de relance que l’on pourrait évoquer pour la crise actuelle. Qu’est-ce que lafinance d’aujourd’hui ? La régulation du système bancaire est-elle justifiable ? l’Etat doit-il intervenir ? Faut-il préserver la vision du libre marché ou instaurer une vision keynésienne.
Après la première guerre mondiale, on a assisté à effondrement du système capitaliste en 1929 qui a avant tout commencé aux États-Unis puis s’est disséminé en Europe plus tardivement. Cela montrel’interdépendance de l’économie vis-à-vis du marché américain. La crise de 1929 constitue un abus des risques de crédits offerts par les financiers et le secteur immobilier afin qu’ils puissent s’endetter et devenir insolvable. Une chute brutale des cours des actions en 1929 a Wall Street du à une phase spéculative. Le développement de l’achat de titres de crédit a déclenché la hausse des cours, la baissede ces derniers mit les emprunteurs en grande difficulté et conduit a la faillite de leur créanciers. Ce système du crédit risqué a contribué à la faillite en chaine des banques de celle de 1929 identique à celle d’aujourd’hui , Le demande du crédit est fonction croissante du prix à partir du quel on demande le crédit, la banque fait la même chose  elle prend l’hypothèque comme garanti ellepense que le prix va monter, si on a des problèmes financiers elle saisi le bien et le revendra à une valeur qui sera supérieur à celui du montant crédit, elle fera donc un profit, tout en supposant que le prix du marché immobilier augmentera. Le chômage atteint aujourd’hui est similaire à celle d’autrefois. Ces faillites ont touché les grandes banques mais aussi les entreprises automobiles. A lasuite des crises des subprimes en 2007, il existe un endettement énorme donné aux ménages en particulier américains, on est sorti des logiques du capitalisme, ce fût le cas pour celle de 1929. Ces deux crises ont des conséquences immédiates sur les ménages, c'est-à-dire des problèmes d’inégalités sociales, il faut veiller à cette partie de la population qui est en grave fragilité. Afind’endiguer la crise de 1929, les Etats-Unis ont adopté le « new deal » (un nouveau pari) par le biais du président Roosevelt. Le new deal de Roosevelt comprenait deux phases. La première nommé « first new deal » (premier new deal) permettait d’adopter une réforme a cour terme du système bancaire, subventions agricoles et aides aux entreprises automobiles. Le second new deal s’est concentrer sur les loissur la sécurité social la réforme administrative et du travail, la santé. Mais notamment plus de lois en faveur des travailleurs afin de réduire le chômage par la règlementation des heures de travail.

Cependant de nos jours, on vit dans une économie mondialisé par le biais notamment des différentes places boursières, L’entrée de la chine et l’inde qui font pression sur les salaires...
tracking img