La crise de 1929

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2463 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La crise de 1929

La Grande Dépression est la période de l'histoire américaine qui suivit le Jeudi noir du 24 octobre 1929, jour où survint le krach boursier (les marchés boursiers new-yorkais s'effondrèrent de manière durable le lundi 28 octobre 1929, le lundi noir). Les événements de cette journée déclenchèrent une crise économique mondiale qui mena à une importante déflation et à unaccroissement significatif du chômage.

Le jeudi noir et ses conséquences directes

La foule se presse devant la Bourse de New York après le krach
Après le Jeudi noir le 24 octobre, aux États-Unis, l'un des problèmes principaux était qu'avec la déflation, une même somme d'argent permettait d'acquérir de plus en plus de biens au fur et à mesure de la chute des prix. Dans ces conditions, les agentséconomiques ont individuellement intérêt
• à attendre le plus possible avant d'acheter : la consommation chute ;
• à garder leur biens sous forme de monnaie plutôt que d'actifs productifs : l'investissement chute ;
L'économie entre dans un destructif cercle vicieux, qui durera plusieurs années. La chute se traduit aussi dans les cours de bourse : l'indice Dow Jones est pratiquement divisépar 10 entre son plus haut de 1929 et son plus bas en 1932. Dans l'éclatement de la bulle spéculative, trop de plans d'investissements se sont avérés insolvables, voire frauduleux.
La crise boursière dégénère très vite en crise bancaire. Prises en tenaille entre l'effondrement de la valeur de leurs actifs (parfois trop engagés dans des affaires douteuses, mais même des entreprises honorables etsolides sont massacrées[1]), les défauts de remboursement de leurs emprunteurs, et la réduction de leur activité de crédit, des banques font faillite au premier faux pas et finalement en 1932, le système bancaire s'effondre. Avec la déconfiture du système bancaire, et la population s'accrochant au peu de monnaie qu'elle possédait encore, il ne resta pas assez de liquidités sur le marché pour qu'unequelconque activité économique puisse inverser la tendance.
En 1933, la production industrielle américaine avait baissé de moitié depuis 1929. Entre 1930 et 1932, 773 établissements bancaires firent faillite

Diffusion de la crise vers l'Europe et le reste du monde

La diffusion de la crise se fera par deux canaux.
Comme les banques américaines ont alors des intérêts dans de nombreusesbanques et bourses européennes et qu'elles rapatrient d'urgence leurs avoirs aux États-Unis, la crise financière se propage progressivement dans toute l'Europe.
Parallèlement, les échanges économiques internationaux subissent de plein fouet d'abord le ralentissement qui commence aux USA, ensuite l'effet négatif des réactions protectionnistes, d'abord des USA, puis de tous les autres pays quand ilssont touchés à leur tour ; la France et le Royaume-Uni tentent de se replier sur leurs colonies, mettant au point la « préférence impériale », interdite lors de la Conférence de Berlin (1885) mais largement pratiquée après 1914.
Les relations économiques étant à l'époque bien moindre qu'aujourd'hui, ces répercussions mettront du temps à se diffuser : par exemple la France sera touchée à partir dusecond semestre de 1930, soit six mois plus tard. L'Italie est touchée à partir de 1931.
Les réactions gouvernementales en Europe ne seront pas plus adéquate que celles aux USA. En France la crise sera aggravée par les mesures déflationnistes (baisse des prix et des salaires) des gouvernements Tardieu et Laval, bien que ceux-ci tenteront, de façon limitée, quelques grands travaux (dontl'électrification des campagnes). En Allemagne, le taux de chômage atteint des sommets (plus de 25 % de la population active en 1932), alimentant la désillusion et la colère de la population, et c'est en promettant de régler le problème de la crise qu'Adolf Hitler parvint au pouvoir le 30 janvier 1933.
En Amérique du Sud, en Asie et en Afrique, se produit la « crise des produits de dessert » liée à la...
tracking img