La crise de 1929

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3267 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La Crise de 1929 :

I- Avant le krach boursier (1922-1929)

A. L’essor de la production

D’après de nombreux économistes, comme Paul Reynaud (personnalité du centre Droit et Ministre des Finances en 1938), la crise de 1929 prend naissance avec l’aveuglement provoqué par la prospérité qui « toucha » les Etats-Unis après la Première Guerre Mondiale et la plupart des pays européens après1922.
Effectivement, à la suite de la 1ère Guerre Mondiale, alors que les belligérants étaient passablement affaiblis, tous les secteurs de l’économie américaine se sont développés, du fait des nombreuses demandes européennes en matières premières, produits agricoles et produits industriels…

On assiste ainsi à un essor de production, particulièrement dès 1922, à la suite de la crise dereconversion (les entreprises américaines travaillant pour les industries de guerre ont eu quelques peines à s’adapter au marché en 1917-1918 en produisant beaucoup moins que ce qu’espéraient les Alliés. En revanche, en 1919, elles auraient été réellement prêtes, mais à un moment où les Alliés n’auraient plus eu besoin de leurs productions militaires puisque la guerre était finie. Ainsi, en 1921, on a 5millions de chômeurs aux Etats-Unis, et ce jusqu’en 1922). Suite à la crise de reconversion, le nouvel essor de la production et du rendement est la conséquence directe des progrès réalisés sur le plan industriel. C’est le cas pour les Etats-Unis, mais aussi pour certains pays européens à partir de 1922.
Entre 1921 et 1930, la production américaine passe de l’indice 58 à 110. On assiste à undéveloppement rapide et spectaculaire de plusieurs secteurs, comme l’industrie automobile : la production d’automobiles augmente de 33% par an entre 1923 et 1929 aux Etats-Unis. Sont également concernés le secteur du bâtiment et celui de l’électricité, dont la production double entre 1923 et 1929. L’essor de ces secteurs a de plus un effet d’entraînement sur les autres secteurs industriels(développement de la production d’acier, de caoutchouc, de pétrole, essor de la construction de routes…).
Cet essor de la production est aussi très présent en Europe, où l’on a avant tout à partir de 1922 un essor de la production agricole qui entraîne un développement des exportations. Parallèlement, on peut noter l’essor de la croissance industrielle et de la productivité. C’est particulièrement le casen France, où la croissance industrielle est la plus forte d’Europe (multipliée par deux entre 1922 et 1929).
Cependant, il faut noter que, si aux Etats-Unis on a assisté à une augmentation des salaires, ce n’est pas le cas en Europe : les hausses de salaire ne suivent que de très loin l’augmentation des gains de productivité, ce qui ne fait pas augmenter le pouvoir d’achat. Qui plus est, il fautnoter que l’Europe de l’Est (Allemagne notamment) est frappée par des difficultés économiques majeures liées à l’inflation galopante.
Ainsi, on doit insister sur l’existence d’une certaine inégalité entre l’augmentation de la production aux Etats-Unis et en Europe. Aux Etats-Unis, en effet, cette croissance de la production et les gains de productivité favorisent un essor social prospère trèsimportant.

B. Le développement de la spéculation

La prospérité américaine s’appuie donc sur l’essor de la productivité. La prospérité américaine est renforcée également par la hausse des salaires, qui ont augmenté de 10 à 20 % depuis la guerre. On assiste donc, du fait de cette augmentation des salaires, à une augmentation parallèle du pouvoir d’achat, qui conforte les Américains dans uneimpression de bien-être quasi permanent et dans une confiance aveugle en la prospérité. Il est intéressant d’ajouter que ce tableau favorable diffère selon les auteurs (cf. l’ouvrage Histoire des faits économiques de la Grande Guerre au 11 septembre de Jacques Brasseul, Edition Armand Colin, Collection U, pages 76-77) : en effet, les inégalités de revenus étaient énormes, et les conditions des...
tracking img