La crise de dubai

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (760 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ça allait mieux. Ça va moins bien. Beaucoup moins bien. La crise financière, la "grande crise" de 2008, était pour beaucoup d'investisseurs presque oubliée. Elle s'est rappelée à leur souvenir jeudi26 novembre.
Cette fois, l'étincelle n'est pas venue du petit marché des subprimes, ces crédits hypothécaires à risque souscrits par les ménages de Floride ou de Californie, mais d'un petit émiratpauvre en pétrole, Dubaï. Que Jean-Louis Mourier, analyste chez Aurel BGC, compare à la principauté d'Andorre.
L'annonce d'un risque de défaut de paiement du pays adepte des projets immobilierspharaoniques (c'est à Dubaï qu'ont été construites une île en forme de palmier et une station de ski en plein désert), a provoqué une onde de choc sur les marchés mondiaux. Jeudi, les places de Paris, deLondres, de Francfort ou de Tokyo ont plongé de 3 % à 4 % en moyenne. Seule la Bourse américaine, fermée pour cause de Thanksgiving, a échappé à l'affolement.
Il y avait de quoi. "Imaginez, Dubaï endéfaut, cela veut dire que même les riches ne peuvent plus rembourser leurs dettes !", signale un courtier. La "frousse" des investisseurs s'est néanmoins vite calmée. Dès vendredi, tous avaient reprisleurs esprits. In fine, les reculs affichés sur la semaine écoulée entre le lundi 23 et le vendredi 27 novembre ont été contenus, voire nuls (- 0,21 % à 3 721,45 points pour le CAC 40 à Paris ; - 0,11 %à 5 245,73 points pour le FTSE 100 de Londres ; - 0,1 % à 10 309,92 points pour le Dow Jones à Wall Street dans une semaine écourtée).
De fait, Dubaï n'est pas Lehman Brothers. Personne n'imagineque l'émirat puisse représenter un "risque systémique", celui d'une explosion de tout le système financier. La dette du pays a été souscrite principalement par son voisin Abou Dhabi, qui produit plus de90 % du pétrole des Emirats arabes unis, et qui peut payer. D'ailleurs, les experts de la zone ont été étonnés qu'Abou Dhabi laisse la panique s'installer pendant de longues heures avant de...
tracking img