La crise de l'etat providence rosanvallon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4832 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

L’auteur et son œuvre
Né en 1948, Pierre Rosanvallon, économiste de formation, il est diplômé de HEC et également docteur en science de gestion, lettre et sciences humaines. Tout d’abord militant à la CFDT (dont il a été secrétaire confédéral et rédacteur en chef de la revue de réflexion de ce syndicat), il a également été membre du PSU (Parti Socialiste Unifié) puis du PartisSocialiste. Sollicité par différents hommes politiques de gauche (Rocard…) il n'embrasse cependant pas de carrière politique y préférant la « vie intellectuelle[1] ». En 1978 il quitte la CFDT et crée avec Jacques Delors un centre de recherches en économie et sociologie du travail à l’université de Paris-Dauphine. En1982, il collabore avec François Furet à la création de la Fondation Saint Simon,« club de pensée rassemblant industriels, intellectuels, hauts fonctionnaires, syndicalistes et journalistes partisans des « réformes » (Laurent Joffrin, Christine Ockrent, etc.[2]) ». Il est ensuite enseignant chercheur à Paris IX et, occupe depuis 2001 la chaire d'Histoire Moderne et Contemporaine du Politique au Collège de France tout en demeurant directeur d'études à l'École des Hautes Etudes enSciences Sociales (EHESS), où il dirige le Centre de recherches politiques Raymond Aron. Il est membre depuis 2002 du Conseil Scientifique de la Bibliothèque Nationale de France, depuis 2004 du Conseil scientifique de l'École normale supérieure, après avoir démissionné de la présidence en 2005 pour protester contre la nomination de Monique Canto-Sperber à la direction de l'école de la rue d'Ulm. Ilest également le père fondateur de la République des Idées créée en 2002 et qu’il qualifie « d’atelier culturel » oeuvrant à la refondation d’une « nouvelle critique sociale » détachée de ce qu’il nomme « l’archéoradicalisme[3] » ou encore « l’idéologie radical-nostalgique [4]», fustigeant ainsi une branche plus engagée de la critique sociale. Depuis 2002 il anime également le site Internet « lavie des idées » qui publie des chroniques sur de nombreux sujets, généralement d’ordre politique. Il est aussi intervenu lors des importants débats politiques de la dernière décennie en se positionnant par exemple en faveur du oui au projet de constitution européenne et de la reforme de la sécurité sociale du gouvernement Juppé en 1995.
Il a écrit, entre autres ; L'Âge de l'autogestion(Seuil, 1976), Le capitalisme utopique (Seuil, 1979) Le Moment Guizot (Gallimard, 1985), La Question syndicale (1988), Le libéralisme économique : histoire de l’idée de marché (1989), L'État en France de 1789 à nos jours (Seuil, 1990), Le Sacre du citoyen, Histoire du suffrage universel en France (1992), La contre-démocratie. La politique à l'âge de la défiance (Seuil, 2006). Son ouvrage, La crise del'Etat-providence, sorti en 1985, s'inscrit dans cette réflexion sur l’Etat ; Rosanvallon y analyse la situation des années 1980, afin d'ouvrir de nouvelles perspectives à nos sociétés.
Depuis trente ans, il a développé une œuvre conséquente en histoire des idées politiques et sociales ainsi que sur l’évolution de la démocratie en milieu social démocrate, nourrissant ainsi une réflexionautour de la politique dans les sociétés contemporaines. Après avoir théorisé sur l’autogestion dans une perspective réaliste (opposée a l’approche libertaire qui serait trop utopique) de mise en œuvre, il se lance dans une approche plus historique et sociologique des problèmes de la démocratie. Ainsi il va s’intéresser à l’histoire des idées libérales pour comprendre en quoi elles constitueront unesorte de « dénégation de la politique [5]». Il consacre également une importante partie de sa réflexion concernant le processus historique de constitution de l’Etat français, son modèle politique et l’analyse du fonctionnement de sa démocratie dans une approche comparative notamment avec les pays anglo-saxons. Enfin les derniers ouvrages publiés traitent des problèmes internes de la démocratie,...
tracking img