La crise finnaciere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (276 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
C’est une crise bancaire et financière qui présente un risque très élevé appelé risque de système.

Un Krach ? quel comparaison avec 1929 ou avec 1987 ?

Le capitalisme estfamilier des cycles et des crises dont il se relève toujours, mais en quoi celle de 2008 est-elle exceptionnelle ?

Deux réponses :

a) globalisation et propagation très rapide de lacrise
b) globalisation de la réponse.

En fait, la première vraie crise du libéralisme/capitalisme global.

Elle débouche sur ou accompagne en la renforçant une crise économiquequi se traduit par une baisse générale de la croissance mondiale. (la crise éco. précède et déclenche la crise fin.)

La vraie question : Feu de paille ou crise « tournant » : onverra que cela dépendra des réponses, examinons donc les fondements et les réponses proposées.

1) Une crise financière profonde avec des caractéristiques originales : une criseglobalisée et très dangereuse dont le déroulement se poursuit. Des « subprimes » à la crise de l’euro...

2) Des réponses elles aussi originales qui posent des questions essentielles :il faut réguler, soit, mais comment faire ? comment organiser le capitalisme pour qu’il serve au mieux l’intérêt général ? Retour des économistes « interventionistes » dits «néokeynésiens », défaite des libéraux , école de Chicago. « l’économie c’est d’abord de la politique » (Rocard,1978)

3) Garder à l’esprit cette problématique : la crise annonce un « nouveaumonde » dans lequel les émergents dominent : le rapide relèvement des BRIC, à peine perturbés par la recession des « avancés » en est la meilleure illustration. Symbole : les Chinois« rachètent » les dettes grecques et américaines.

1) Une crise originale ?

A) Des éléments classiques

1) Historique des cycles : De Schumpeter à kondratieff et alii.
tracking img