La crise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 40 (9782 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Eclairages
Direction des Études Économiques

Eclairages

Mensuel - N°131 Mars 2009

La crise, accélérateur de changement ?
La rupture, la vraie ? Les nouveaux comportements alimentaires Taxer le CO2 pour relancer la croissance ? Vers de nouveaux modèles économiques de distribution ? Encadré - Spécificités logistiques du e-commerce Vers une redistribution modale des trafics de marchandises? La banalisation de l'automobile ? Encadré - Voiture électrique : ça se précise Le bâtiment en France : clignotant au rouge, cap au vert Vers un réseau électrique intelligent ? 1 2 3 4 5 7 8 9 10 11

La rupture, la vraie ?
La crise économique peut-elle changer durablement le comportement des entreprises et des ménages ? Il est difficile d'en juger à chaud, mais on peut déjà repérer destendances ou, à tout le moins, des inflexions. e pouvoir d'achat est sous pression, le chômage menace : les Français sont plus attentifs à leur budget. Ils dépensent moins en nourriture, achètent des voitures moins coûteuses. Et ils se rendent compte, bien souvent, qu'ils ne perdent pas grandchose en qualité et en fonctionnalité. Il est donc possible que les comportements de crise perdurent, ce quiaurait des conséquences sur la structure des dépenses, donc sur la demande de biens et services, sur les méthodes de distribution, mais aussi sur la production. En effet, la généralisation du low cost et, dans une certaine mesure, la bonne santé du haut de gamme au détriment des gammes moyennes ne seraient pas sans conséquence sur les choix de localisation des entreprises. Autre grande tendance : unecertaine prise de conscience écologique, facilitée, il est vrai, par la cherté maintenue de l'énergie. Car ce qui impressionne le plus dans les prix du pétrole n'est peut-être pas leur chute depuis l'été 2008, mais leur niveau actuel, en

L

pleine crise, qui reste bien supérieur à la moyenne historique de longue période. L'instauration, d'une manière ou d'une autre, d'une « fiscalité carbone», ne pourra que renforcer la prise de conscience et peser sur les comportements : développement du « e-commerce », modification de la demande de transport, décollage de l'immobilier « vert ». Dernière tendance, liée à la précédente et en rupture avec beaucoup d'anciennes convictions, le retour de la dépense et de l'action publiques, notamment dans les réseaux qui structurent les économies modernes: réseaux de transport, réseaux électriques, réseaux de télécommunications. Les choix publics ont un rôle central à jouer dans la sortie de crise. Ils resteront fondamentaux dans l'entretien d'une croissance durable, plus « verte » et plus « intelligente ». Philippe ROOS
philippe.roos@credit-agricole-sa.fr

N°131 – Mars 2009

1

Eclairages Les nouveaux comportements alimentaires
La crises’accompagne de changements dans les comportements alimentaires des Français, du lieu d’achat à la composition de l'assiette en passant par le choix des marques. Révélés par la conjoncture, ils relèvent parfois de modifications durables des mentalités et pourraient donc perdurer une fois la croissance retrouvée.

Les marques en danger…
Les ventes de marques de fabricants en hyper et ensupermarchés en France ont reculé de 4 % en volume en 2008, alors que les marques de distributeurs (MDD), dont le prix est en moyenne 25 à 30 % inférieur, ont progressé de 3 %. Aujourd’hui, les MDD représentent près de 30 % en volume de l’ensemble des produits de grande consommation1 vendus en hyper et en supermarchés. Cette tendance ancienne de prise de part de marché des MDD et premiers prix audétriment des marques de fabricants est renforcée par la crise économique et la perception par les ménages d'une baisse de leur pouvoir d’achat. Une fois la crise passée, jusqu’où cette tendance ira-t-elle ? Le modèle de marques de fabricants est-il menacé ? Effet de crise mis à part, les attributs traditionnels des marques de fabricants – standing, sécurité, qualité, nouveauté… – sont de moins en...
tracking img