La critique de lecole des femmes moliere scene5

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1189 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
intro: Molière a plusieurs reprises, s'es amusé à composer des comédies originals ou il s'affranchit des conventions du théatre ou il en joue...Dans l'impromptu de versailles par exemple, il se met luimeme en scène dans son role de directeur de troupe qui fait répéter ses comédiens, aussi stressés que leur directeur ! C'est aussi du théatre dans le théatre avec la critique de l'école des femmes: dans cette pièce des spectateurs qui ont assisté à la première représentation de la comedie de molièrel'ecole des femmes , parlent , quatre jour après , de cet événement et des réactions du public. Le sujet passione apparament toutes les maisons de Paris et Dorante qui a aimé la pièce , prend à parti un petit marquisqui l'a trouvé détestable sans s'etre donner la peine d'écouter en dépit del'acceuil favorable que lui réservait le public populaire.
Le texte : la scene 5 est une vrai scène de comédie, avec toute la vivacité d'un dialogue, capable d'amuser le public et de retenir toute son attention, bien que le conflit soit d'un ordre inhabituel .
Mais c'est aussi une réflexion sur le théatre et les gouts du public et non pas , comme dans beaucoup de comédies de Molière , une intrigueliées aux menaces sue la déraison d'un pére ou d'une mère fait peser sur toute unee famille ; le touut joue sur de multiples mises en abyme .
La scène a une portée polémique évidente : à travers des personnages de Dorante et de ses échanges vifs avec le petit Marquis , molière ridiculise ces prétendus gens de gout et règle ses comptes avec quelques-uns des adversaires qui le tourmentent depuislongtemps; la critique littéraire se double d'une critique sociale.
C'est une occasion pour Molière de livrer ses convictions sur le plaisir du théatre, inspirées par l'idéal classique.
1 Une vraiescéne de théatre: des mises en abyme multiples, de la vivacité, du comique, des personnages bien dessinés
A Une structure compliquée: du théatre dans le théatre
une première comédie : celle qui sedéroule sous nos yeux l'affrntement entre Dorante et le marquis à propos de la comédie de l'ecole des femmes.
une seconde comédie: sous la forme d'une saynéte rappelée avec vivacité par Dorante qui nous la fait revivre comme en direct: comédie - au sens imagé du mot - qu'un petit seigneur a donnéee lors d'une représentation en affichant ostensiblement son mépris par ses mimiques( ridait son front)et avec des fragements de dialogue et des jeux de scène.
une troisieme comédie: l'ecole des femmes qui fait l'objet de la critique .
B Une dispute vive et comique
la vivacité: Pas d'action mais une forme dialoguée qui met en scène la confronttation.Enjeux du débat rappelés des le début de la scène l4-5. Effet de stichomythies l7à18 avec des courtes répliques qui animent la confrontation.
lecomique: des exclamations ( quoi ! parbleu ! ) . Le point de vue négatif du marquis répétitif et tranché. L'adjectif détestable employé par l'un et l'autre interlocultteur mais surtout par lui huit fois.
C Deux personnages au contraste: le comique de caractère de personnages traditionnels en contraste rapidement dessinés
le marquis précieux: caricature de l'arrogance du marquis précieux, laissédans l'anonymat, original d'un de ces petits seigneurs ridicules que singe mascarille dans les précieuses ridicules:
il ressase ses arguments ceux, tautologiques ( elle est détestable parce qu'elle est détestable. Il remplace le vide des arguments par des formules à l'emporte-pièce qui ne prouvent rien( Dieu me damne. Mais enfin je sais bien ) par des rires ridicules et afectés. Il reconnaitimplicitement sa betise , en avouant qu'il n'a rienécouté de la piéce l21-22
Drante un personnage raisonnable : il fait partie des personnages raisonnables que Molière affectionne: mesuré pret a débattre puisqu'il appelle d'abord le marquis au dialogue par une question ( pour quelle raison...) s'impose comme un polémiste de talent, avec une éloquence variée: dernière tirade, sui multiplie les...
tracking img