La croissance economique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 28 (6934 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
GRANDS PROBLEMES ECONOMIQUES CONTEMPORAINS
Croissance Chômage Inflation Inégalités socio-économiques Environnement Mondialisation Globalisation financière

http://www.oeconomia.net

Rubrique : Economie générale

GPEC
1

Université d’Auvergne, 1ère année de Licence, Arnaud Diemer

LA CROISSANCE
Thème 1 Grands problèmes économiques contemporains

2

CROISSANCE
I. QU’EST CE QUELA CROISSANCE ? A. Définition B. Quelques précisions de vocabulaire C. La croissance équilibrée II. COMMENT EXPLIQUER LA CROISSANCE ? A. Les théories de la croissance 1. Les précurseurs 2. Les postkeynésiens 3. Le modèle néoclassique de Solow (1956) 4. Le rapport Meadows (1972) et l’approche systémique 5. La théorie de la croissance endogène 6. L’école de la régulation B. Les travaux empiriques 1.Les étapes de la croissance de Rostow (1960) 2. Les travaux de Carré, Dubois et Malinvaud (1973) 3. Les travaux de Maddison (1994, 1998) III. COMMENT MESURER LA CROISSANCE ? A. Le PIB B. Les indicateurs alternatifs C. Quelques pistes de réflexion

I. QU’EST-CE QUE LA CROISSANCE ?
A. Définition
La croissance économique peut se définir comme « un accroissement durable de sa dimension,accompagné de changements de structure et conduisant à l’amélioration du niveau de vie ». Pour rendre compte du changement de dimension d’une économie, on a très souvent recours à des agrégats permettant de mesurer l’évolution de l’ensemble des productions tels que le PIB (Produit Intérieur Brut). Les comptables nationaux utilisent deux variantes du PIB pour calculer la richesse créée dans l’économiefrançaise : le PIB en volume et le PIB en valeur (résultat d’un effet quantitatif et d’un effet prix). Le taux de croissance se définit ainsi comme la variation relative du PIB en volume d’une année sur l’autre.

4

B. Quelques précisions de vocabulaire
- La croissance économique ne veut pas dire forcément amélioration du bien être, la croissance peut en effet s’accompagner d’un creusement desinégalités (exemple des Trente glorieuses). - La croissance ne veut pas dire non plus économie saine, une croissance forte entraîne généralement un regain d’inflation (une hausse des prix), elle peut également se traduire par une hausse des importations et un déséquilibre de la balance commerciale (exemple d’un plan de relance). - Quand l’augmentation de richesses enregistrée par le PIB est de courtedurée (quelques trimestres), les économistes préfèrent parler d’expansion (phase d’un cycle). - Quand l’augmentation de richesses provient d’une simple hausse quantitative des facteurs de production (capital, travail), on parle de croissance extensive; quand cette augmentation de richesses a pour origine une meilleure organisation du travail (exemple du taylorisme, du fordisme ou du toyotisme), onparle de croissance intensive.
5

Les économistes parlent encore de croissance autocentrée lorsqu’elle repose sur des dynamiques internes (rôle de la consommation des ménages) et de croissance extravertie lorsqu’elle découle de l’ouverture de l’économie (les exportations allemandes représentent 47% du PIB)

C. La croissance équilibrée
Les économistes parlent généralement de croissanceéquilibrée, c’est-à-dire d’une croissance telle que le taux d’accroissement de l’offre soit égal à celui de la demande sur le marché des biens et services. Les forces du marché seraient ainsi autorégulées, dès qu’une hausse des prix apparaît, la demande diminue, et l’offre s’ajuste Une croissance équilibrée satisfait les conditions du carré magique : création d’emplois, faible niveau d’inflation, budgetet balance commerciale équilibrés.

6

II. COMMENT EXPLIQUER LA CROISSANCE ?
Depuis plus de deux siècles, les économistes s’interrogent sur les causes de la croissance

A. Les théories de la croissance 1. Les précurseurs
Adam Smith (1776, Recherches sur la nature et les causes de la Richesse des Nations), met en évidence le rôle de la division du travail (surplus, marché, gains de...
tracking img