La croissance fait-elle la bonheur?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3409 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La croissance fait-elle le bonheur ?

"L'argent ne fait pas le bonheur...mais il y contribue!», ainsi serait l'idée conventionnelle économique qui de plus associe la croissance à la richesse, le progrès et le plein-emploi. La croissance se traduit par un processus quantitatif qui au cours d'une longue période représente l'augmentation de la production des richesses d'un pays, son indicateurle plus courant étant le PIB. Cette croissance parait alors apporter aux individus de l'allégresse et du bien-être. Alors le PIB serait nécessaire au bonheur de chacun, mais ses effets sont-ils suffisants? N'y a-t-il pas des contreparties aux bénéfices qu’apporte la croissance? Et existe-t-il d'autres facteurs agissant sur notre satisfaction ?

I/ La croissance est nécessaire au bonheur...
Leseffets du progrès technique sur la croissance.

Révélé par J. Schumpeter le progrès technique est l'ensemble des innovations permettant de nouvelles manières de produire et emmenant à un accroissement de la productivité et des facteurs de production. Ces derniers étant les sources principales de la croissance. Pour toutes les populations le pouvoir d'achat leur permettant de consommer est aucoeur de leur préoccupation. Il semble évident que plus un consommateur verra son pouvoir d'achat augmenter, plus il verra sa satisfaction accroître. Via les innovations ce progrès technique permet un plus large choix de consommation faisant accroître les profits des entreprises qui, a leur tour, peuvent investir et ainsi augmenter les salaires et baisser les prix emmenant cette hausse de pouvoird'achat ou salaire réel. Alors cette hausse incite les individus à consommer davantage; ceci bouclant ce cercle vertueux. « Plus la richesse d'un pays augmente plus la part des dépenses de consommation alimentaire diminue. »Engel.
Durant la révolution agricole les innovations sur les machines nous ont fait rentrer dans l'ère de la mécanisation. Leur efficacité ont permis aux agriculteursde s'enrichir et ont pu ainsi baisser les prix et augmenter les salaires. De même les révolutions industrielles telle qu’en Grande-Bretagne lors de la révolution de la vapeur au XIX° siècle qui a permis la découverte, entre autre, de la locomotive a permis une hausse de ce pouvoir d'achat et un service révolutionnaire dans le monde du transport.

L'emploi peut se révélé synonyme de réussitemais surtout de salaire procurant une consommation ayant pour but le bien-être, mais aussi d'intégration dans la société. Le progrès technique permet donc une hausse du profit des entreprises et leur permettent une progression de leur compétitivité prix (puisqu’il y'a une baisse des prix unitaires) et peuvent alors embaucher. De plus il apparaît des mutations sectorielles c'est-à-dire unglissement du secteur primaire et secondaire vers le tertiaire créant des emplois dans de nouveaux secteurs d'activités.
Durant la révolution agricole des mutations sectorielles se sont opérées; les emplois perdus dans l'agriculture à cause de la mécanisation ont glissé vers l'industrie où un essor de la demande s'est fait ressentir avec les innovations. De plus ces innovations introduisant une hausse dela productivité ont eu pour conséquence la hausse du salaire réel des ménages qui dès lors demandaient des loisirs, de l'éducation et de la santé ce qui a permis la création de nombreux emplois dans le secteur tertiaire.

Une hausse de la croissance permet donc via le progrès technique une hausse du pouvoir d'achat ainsi que la création d'emplois. D'autres facteurs associés à une hausse duPIB permettent aux individus la prospérité.

L'organisation du travail : facteur de croissance.

Au début du XX° siècle l'entreprise constructrice d'automobiles Ford repris l'idée d'une organisation du travail inventée par Taylor pour la perfectionner. Elle permet d'augmenter ses bénéfices et d'améliorer la qualité de vie des salariés sur leur lieu de travail pour qu'ils puissent être plus...
tracking img