La croissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3367 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
2 La Croissance

2.1. La mesure de la croissance

Nous avons constaté une interdépendance très étroite entre les agents économiques, et nous avons voulu à l’échelle internationale, comprendre la direction des flux monétaire et réel ainsi que la valeur de ses flux.

Il existe donc une comptabilité nationale.

Quel est la richesse d’un pays ?
À qui cette richesse revient elle ?L’économiste n’est jamais en repos, elle est toujours en mouvement. Elle est toujours en croissance, en tout cas les politiciens et les économistes essaient de la maintenir en croissance.

La croissance c’est l’accroissement (augmentation) continu de la quantité des biens et des services produits.

Pour ce faire on a besoin d’un outil :

Le PIB = le prix intérieur brut.

1) il comptabilisela valeur de l’ensemble des biens et des services produit dans chaque pays durant une période donnée.
2) L’intérêt de le calculer : le PIB permet de déterminer la capacité de la Suisse à créer des richesses et à générer des emplois.
3) Pour que ce soit plus significatif on divise le PIB par le nombre d’habitants
=> 41'765 $/hab.

Chiffre :

PIB en 2010 : 522'000'000'000 $ en Suisse(augmentation de 0,6% par apport à 2009)
2'555 $ milliards en France (baisse de 3,8% par apport à 2009)
14'624 $ milliards aux États-Unis

Il faut distinguer le PIB du PNB (= Produit national brut, richesses créées par les Suisses y comprises celles réalisées à l’extérieur du territoire.
PIB
+ revenus des facteurs nationaux engagés à l’étranger
- revenus des facteurs étrangers engagésà l’intérieur du pays
= PNB

Le PIB est meilleur indicateur que le PNB car :
- tout se qui est engagé à l’étranger n’a pas d’incidence sur l’économie Suisse
- Le PIB permet de calculer la capacité de produire d’un pays , sa main d’œuvre, sa formation, impôts trop élevés, terrain ?
- Pour calculer le PIB on regard les déclarations fiscales et on a seulement accès qu’a nos données.Comment on le calcule ?

PIB : Le compte de biens et services

Emplois
= manière dont les ressources sont utilisées Ressources
= tout ce qui est offert à la vente en valeur
1. Consommation finale 1. Production de biens et de services
2. Consommation intermédiaire 2. Importations de biens et services
3. Investissement/ épargne 3. TVA
4. Exportations 4. Impôts liés à l’importation impôt spécifique : sur le poids
impôt ad valorem : sur la valeur
Total  PIB Total  PIB

Emplois
Ressources

1. Consommation finale 1. Production de biens et de services
3. Investissement/ épargne 2. – consommation intermédiaire
4. Exportations 3. TVA
2. - Importations de biens et services 4. Impôts liés à l’importation
 impôt spécifique : sur le poids
impôt ad valorem: sur la valeur
PIB PIB

Optique de la dépense Optique de la production

On peut faire 4 types de dépenses possibles :
- Consommation privée : c'est-à-dire , tout se que consomme ( de biens/services) des ménages, sauf les logements neufs.
- Dépenses publiques : c’est-à-dire, l’armement
- Les investissements : toutes les dépenses liées aux dépenses d’équipements et deconstruction, y compris les logements neufs.
- Les exportations : tout se qui va à l’étranger.

Les 6 critiques, inconvénients majeurs du PIB :
- le PIB ne tient pas compte de l’économie souterraine. (Ex. le marché noir, les produits élicités, travail ménager, la production autoconsommée – jardin potager)
- Le PIB ne prend pas en compte les effets pervers de la croissance
- Le PIB ne renseigne passur la nature de la consommation
- Le PIB ne donne aucune indication sur la répartition de la richesse, car c’est un PIB moyen.
- On manque de fiabilité dans les comparaisons internationales, car il faudrait une monnaie commune => le dollar américains $. On n’a pas de moyens sûrs pour comparer les pays.
- L’Inflation peut fausser le PIB

Si le PIB augmente soit cela augmente la...
tracking img