La culture amazighe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1010 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

L’Etat du Maroc considère la culture amazighe comme une composante essentielle de l’identité marocaine. Pour cela il déploie des énormes efforts tendant à protéger et à promouvoir la civilisation amazighe.
Ces efforts aussi bien considérables que remarquables concernent plusieurs domaines à savoir : le domaine juridique, institutionnel, politique, éducatif, socioculturel etmédiatique.
Tout d’abord, il faut signaler que ses efforts ne sont que la concrétisation de la volonté politique de l’Etat marocain de poursuivre la réalisation des chantiers de démocratisation et de la transition vers un Etat de droit garantissant les libertés publiques et respectant les spécificités socioculturelles de tous les marocains.
Avant de relater l’ensemble des efforts du Maroc enfaveur de la question amazighe, il convient de citer une partie de discours royal de 17 octobre à ajdir et qui traduit la volonté de l’Etat dans le domaine : 
« Dans la mesure où l’amazighe constitue un élément principal de la culture nationale, et un patrimoine culturel dont la présence est manifestée dans toutes les expressions de l’histoire et de la civilisation marocaine, nous accordons unesollicitude toute particulière à sa promotion dans le cadre de la mise en œuvre de notre projet de société démocratique et moderniste, fondée sur la consolidation de la valorisation de la personnalité marocaine et de ses symboles linguistiques, culturels et civilisationnels » .

• Sur le plan juridique :

La constitution marocaine, révisée en 1996, garantit la non-discrimination raciale auMaroc. Ainsi l’article 5 dispose que « Tous les Marocains sont égaux devant la loi » et le titre premier garantit la jouissance des libertés publiques à « tous les citoyens ».
La constitution garantit également la liberté religieuse : l’article 6 stipule :« L’Islam est la religion de l’Etat qui garantit à tous le libre exercice des cultes ».
L’article 3 du dahir du 15 novembre 1958 sur le droitd’association introduit dans sa
version modifiée en 2002 une interdiction des associations qui incitent à la discrimination raciale. « Toute association fondée sur une cause ou en vue d’un objet illicite, contraire aux lois, aux bonnes moeurs (…) ou qui incite à la discrimination raciale sous toutes ses formes, est nulle et de nul effet ».
Aussi, le nouveau code de la presse adopté le 6 mai 2002contient un article visant à réprimer les propos racistes dans la presse.
Par ses dispositions et bien d’autres, le Maroc répond donc ainsi à son obligation de : « déclarer punissables par la loi toute diffusion d’idées fondées sur la supériorité ou la haine raciale, toute incitation à la discrimination raciale » prévue par les conventions internationales.

• Sur le plan institutionnel:L’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) a été crée par le dahir royal du 17 octobre 2001, cette institution est chargée de sauvegarder, de promouvoir et de renforcer la place de la culture amazighe dans l’espace éducatif, socioculturel et médiatique national ainsi que dans la gestion des affaires locales et régionales.
Placé auprès du Roi Mohammed VI, le Conseil d’administration estpour l’instant composé de 32 membres, le premier conseil d’administration s’est tenu début janvier 2003. La première décision d’importance de l’Institut a été l’adoption du tifinagh pour l’écriture de la langue tamazight.

• Sur le plan éducatif:

La reconnaissance de la langue et de la culture amazighe dans la Charte nationale, son introduction dans les programmes et son enseignementprogressif dans les établissements scolaires, sont particulièrement pertinents à cet égard.
Le doyen de l'Institut Royal de la culture Amazighe, M. Ahmed Boukous, a souligné la grande importance de l'enseignement de la langue Amazighe, le qualifiant d’étape décisive sur la voie de la promotion de la culture amazighe. Cette initiative qui permet aux apprenants d'acquérir les outils d'apprentissage et...
tracking img