La culture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1028 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La culture

En fait / En droit
Intuitif / Discursif

Définition anthropologique
Qui étudie l'homme

Définition philosophique
S'interdit les jugements de valeurs constat de fait définit la culture comme un ENSEMBLE, un SYSTEME, chaque partie n'existe pas isolément des autres e

=> Tylor “La culture est un ensemble complexe incluant les savoir, les croyance, les arts, la morale, leslois les coutumes ainsi que les autres capacités et habitudes acquises par l'Homme en tant que membre d'une société”

Des caractères généraux pas toujours observable ex: les pensées, représentation de dieux...

Attention, on a tendance a valoriser les éléments spirituels au détriment des éléments matériels et outils or dans la culture tout agit et interagit ensemble donc pas dedévalorisation


• Au sens restreint => la culture est envisagée comme un mouvement, un dynamisme
• Au sens philosophie => processus dans lequel l’homme se forme et se transforme, toujours de facon positive La culture constitue une amélioration de l’homme

Qui éduque l’homme ? C’est l’homme qui éduque l’homme ?

L’homme

Homme physique
Le culte du corps, l’éducation du corps
Hommemoral
Homo - ludes = qui joue l’art est une manière de jouer
=> Montaigne “Les jeux des enfants sont leurs plus sérieuses actions”
Certaine forme de pensée, mise à distance de la réalité Cf huumour et ironie = jeux de l’esprit
- faber = qui fabrique outil+pensées construites
- économicus = qui échange (relation autrui)
- sapiens = qui prend du recul sur luimême et s’analyse
- laborans = qui travaille
Nécessite une certaine forme de pensée
L’homme a la possibilité d’effectuer un travail sur lui même visant un état considéré comme supérieur.
- loquax = qui parle
- viator = qui chemine

Qu’est ce que l’homme ? L’homme est pour lui même un mystère, la réponse serait réductrice

=> “Tout homme porte en soi la marquede l’humaine condition” Montaigne => affirmation qu’il existe une nature humaine

Nature humaine = essence humaine
Essence = le fait d’être, rapport à l’intemporalité

Contingent ≠ Necessaire

Contingent = qui peut se produire, exister
Il est nécessaire de se nourrir mais la manière varie culturellement

• Traité de la nature humaine (Hume)
=> Hume est empiriste = toutes nosconnaissances dérivent de l’expérience. (18°s.) “Je ne fais pas d’hypothèses” de Newton = regarde que les faits

Métaphysique
Au sens populaire = questions générales que l’homme se pose depuis qu’il existe

Est-ce la grandeur de l’être humaine de se poser des questions existentielles ?

Selon Hume le rejet de la métaphysique est expliquer par :
- le scepticisme (=examiner) Montaigne “ledoute est un mol oreiller pour une tête bien faite” = le doute nous force à rester en éveille et se poser de nouvelles questions
- La paresse

L’homme occupe une double place : il est à la fois l’instrument et l’objet de la connaissance = l’homme essai de se connaitre

Analogie = succession de rapports

LA ratio ≠ LE ratio
La raison universelle ≠ rapport se devantd’être rationnel, bénéfique
La raison occidentale est un ratio économique : jeu de mot!!

Les passions humaines (la joie, la tristesse, la colère la mélancolie) sont des contres coups affectifs que nous éprouvons du fait de la rencontre avec d’autres êtres humains. Au sens classique nous y sommes soumis.

“Nous nous croyons libre parce que nous ignorons les causes qui nous déterminent”Spinoza
=> “Rien de grand ne se fait par passion” Hegel

Il n’y a pas d’effets sans causes
L’homme passe sa vie à désirer
Car rien n’est plus certain que le fait que le désespoir a le même effet sur nous que la jouissance.

Mysologie = haine du discours de la raison et de la réflexion

=>“Je sais comme vous que je ne sais rien mais MOI, je sais pourquoi je ne sais pas !” Socrate...
tracking img