La demarche scientifique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1299 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
4. Les démarches scientifiques
D’après André Giordan, la démarche scientifique consiste à « faire émerger des éléments observables ou quantifiables, de les confronter à des hypothèses, de pouvoir maîtriser la démarche pour éventuellement la reproduire et de pouvoir discuter tous les résultats »1. Toute démarche scientifique fait appel au raisonnement. Ce dernier s’appuie sur des faitsexpérimentaux, des lois, des propriétés d’objets,… Ainsi, observations, mesures, enregistrement de données, modélisation, simulation et enquête sont des démarches scientifiques possibles. L’important dans une démarche scientifique, d’après Gérard de Vecchi et Nicole Carmona-Magnaldi, « C’est de chercher, de regarder la réalité avec un autre œil, c’est d’être à l’affût des contradictions qui nous interpellentet qui nous amènent à nous poser des questions ;… c’est enfin, construire des modèles explicatifs qui nous permettent d’appréhender le monde qui nous entoure. »2 On distingue dans les démarches scientifiques les conceptions « positiviste-empiriste » et les conceptions « socio-constructiviste ». Tableau I Comparaison des conceptions « positiviste-empiriste » et « socioconstructiviste »3 Conception« positiviste-empiriste » La science commence avec des observations. Croyance en une science descriptive qui ne construit pas ses objets, mais les trouve tout faits. La science est entièrement définie par une méthode propre qui se veut neutre, universelle et indépendante des contextes socio-historiques. La science est en contact direct avec la réalité (immédiateté). Les modèles ou lois que lascience produit sont le « reflet » de la réalité. Conception « socio-constructiviste » La science commence par des questions ou des problèmes. Influence du contexte… La science tire son origine de questions liées à la fois à son évolution interne, mais aussi à partir des contextes historiques, sociaux, culturels… La science construit des modèles. Ces modèles sont des outils pour tenter de comprendreun phénomène ou d’en prédire les effets. La relativité et l’utilité des constructions intellectuelles sont mises en évidence.

1 2

GIORDAN André, Une didactique pour les sciences expérimentales, p.48. DE VECCHI Gérard, CARMONA-MAGNALDI Nicole, Faire construire des savoirs, p.127. 3 VERHAEGHE Jean-Claude, et al., Pratiquer l’épistémologie, un manuel d’initiation pour les maîtres et formateurs,p.31.

4.1. La démarche dite expérimentale
Une démarche expérimentale est une tentative de réponse à une question. On ne peut pas dire qu’il existe une démarche expérimentale standard. Mais d’après André Giordan, on peut remarquer que ces démarches ont trois axes principaux : une question, une hypothèse, une argumentation. Ainsi une démarche expérimentale doit être envisagée comme unprocessus dans le temps, où question, hypothèse et expérience interfèrent mutuellement. L’hypothèse est émise lorsqu’il se pose une question. Celle-ci se présente lorsqu’un individu est face à quelque chose qui l’intrigue, qui l’interpelle. L’hypothèse doit encore être confirmée par des observations ou des expériences. Elle doit être cohérente et doit être explicative. Il est indispensable d’apprendre auxélèves à réfuter des hypothèses car « On a trop souvent tendance à ne faire vérifier, éprouver que celles qui se confirmeront être les bonnes. »4 Ensuite vient l’expérience, sa réalisation permet à l’individu de voir si son hypothèse se trouve confirmée ou infirmée. Cette phase d’expérimentation demande toujours un protocole précis avec l’indication du matériel, des réactifs utilisés, et lesétapes du mode opératoire.

Système d’interactions entre question, hypothèse et expérience5

4.2. La méthode empiriste – la démarche dite « OHERIC
Cette démarche est inspirée du courant « positiviste-empiriste » et de la méthode expérimentale de Claude Bernard. Elle comporte six étapes linéaires ; observations,
4 5

DE VECCHI Gérard, CARMONA-MAGNALDI Nicole, op. cit., p.129. GIORDAN André,...
tracking img