La democratie athenienne au 5 eme sciecle av jc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7198 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA CITOYENNETÉ ATHÉNIENNE

Les Athéniens, " frères de dèmes "

"Clisthène, s'étant placé à la tête du peuple après la chute des tyrans, commença d'abord par répartir tous les Athéniens en dix tribus au lieu de quatre, voulant les mélanger afin qu'ils participent plus nombreux à la gestion de la cité. Il divisa également le territoire de la cité en trente groupes de dèmes *, dix rassemblantles dèmes urbains, dix ceux de la côte, dix ceux de l'intérieur. Chaque nouvelle tribu comprend trois dèmes, de telle sorte qu'elle en ait un de chacune de ces trois régions. Clisthène rendit frères de dèmes ceux qui habitaient dans chacun des dèmes, afin d'empêcher, s'ils se saluaient en donnant le nom de leur père, de révéler les citoyens de fraîche date. Depuis cette mesure, les Athéniens,lorsqu'ils se rencontrent, se désignent du nom de leur dème *."

* Un dème est la subdivision de base de la cité, un canton.
** Voici comment étaient désignés deux citoyens athéniens célèbres " Périclès, fils de Xanthippos, du dème de Chorlagès " " Socrate, fils de Sophroniskos, du dème d'Alopékè ".

L'éphébie
. L'état actuel du gouvernement est le suivant. Prennent part au gouvernement ceuxqui sont nés de parents ayant tous deux le droit de cité. Les jeunes gens sont inscrits au nombre des démotes à l'âge de dix-huit ans. Au moment de l'inscription, les démotes, après serment, décident par un vote : premièrement, s'ils ont l'âge exigé par la loi - en cas de décision contraire, ils retournent parmi les enfants ; deuxièmement, s'ils sont de condition libre et de naissance légitime.Celui que les démotes repoussent par leur vote, comme n'étant pas de condition libre, peut faire appel au tribunal ; le dème de son côté élit cinq de ses membres pour soutenir l'accusation. Si le tribunal décide qu'en effet il n'a pas le droit de se faire inscrire, la cité le fait vendre, si, au contraire il gagne son procès, les démotes sont tenus de l'inscrire.
Cela fait, le Conseil soumet lesinscrits à un examen, et s'il décide que l'un d'eux n'a pas atteint l'âge de dix-huit ans, il met à l'amende les démotes qui l'ont inscrit."

Le serment des éphèbes

"Je ne déshonorerai pas ces armes sacrées ; je n'abandonnerai pas mon compagnon dans la bataille ; je combattrai pour les aïeux et pour mon foyer, seul ou avec d'autres. Je ne laisserai pas la patrie diminuée, mais je la laisseraiplus grande et plus forte que je ne l'aurai reçue. J'obéirai aux ordres que la sagesse des magistrats saura me donner. Je serai soumis aux lois en vigueur et à celles que le peuple fera d'un commun accord ; si quelqu'un veut renverser ces lois ou leur désobéir, je ne le souffrirai pas, mais je combattrai pour elles, ou seul ou avec tous. Je respecterai les cultes de mes pères."

Texte rapportépar Julius POLLUX, grammairien du IIIƒs. apr. J.-C.

Serment des jeunes athéniens arrivant à l'âge adulte
"Je ne déshonorerai pas mes armes ; je n'abandonnerai pas le compagnon, quel qu'il soit, dont je partagerai le poste. Je combattrai pour la défense des Dieux et des hommes, soit seul, soit en troupe. Je ne transmettrai pas à mes enfants la patrie amoindrie, mais je ne la leur laisserai plusflorissante et plus prospère que je ne l'aurai reçue. Je me soumettrai toujours aux décisions des juges. J'obéirai aux lois et aux coutumes établies, et à celles que le peuple établira d'un commun accord. Si quelqu'un veut abolir les lois ou refuse de s'y soumettre, je ne le souffrirai pas, mais je les défendrai seul et avec tous les autres, et j'observerai la religion que nous ont transmise nosancêtres. Je prends les dieux à témoin de ce serment ".

Contre Euboulidès

"(...) Mais je vais revenir là-dessus ; pour l'instant, appelle-moi les témoins.
TEMOINS
Je suis donc bien Athénien par ma mère comme par mon père : vous le savez tous maintenant, par les témoignages que vous venez d'entendre, d'une part ; et, de l'autre, par ceux qui concernaient mon père tout à l'heure. Il me...
tracking img