La depreciation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (401 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La dépréciation

En comptabilité

La notion de dépréciation ne doit pas être confondue avec celle d'amortissement, qui correspond à la consommation des avantages économiques attendus d'un actif,cette consommation étant irréversible et liée au temps, à l'usure, à l'obsolescence).
Une dépréciation ne doit pas non plus être confondues avec une provision qui représente une obligation probableenvers les tiers et qui figure au passif du bilan. Jusqu'en 2002, les dépréciations étaient appelées « provisions pour dépréciation » ce qui était source de confusion. Cette appellation périméesubsiste encore dans certains textes et documents fiscaux.
La dépréciation doit être nettement précisée quant à sa nature ou son objet et elle doit être évaluée avec une approximation suffisante.
Cettedépréciation obéit à deux principes comptables :
• Principe de prudence : Le résultat d'un exercice donné doit prendre en compte tous les risques apparus au cours de l'exercice. Il ne peut en aucuncas traduire des gains latents.
• Principe des coûts historiques : Les éléments d'actif doivent figurer pour leur coût d'acquisition.

Les différents types de dépréciations

• Lesdépréciations inscrites en soustraction des postes d'actif du bilan sont les suivantes :
o dépréciations des immobilisations (c'est le cas pour certaines immobilisations comme par exemple le fonds decommerce ou les terrains),
o dépréciations des stocks,
o dépréciations des titres,
o dépréciations des comptes clients (au cas où la solvabilité de certains clients estmise en cause).

www.odyssee-conseil.fr/.
Voici un site web que j’ai trouver qui pourrait servir d’éxemple, ou d’annexe.
On nous propose
||
|La solution «  Odyssee Stocks  » vous permet d'evaluer la depreciation de vos stocks en temps reel et de veiller...
tracking img