La diffusion de francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1098 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cours 5: La diffusion du français

Comment le français (qui était la langue des élites) a-t-il pu devenir la langue des masses.
Il y a deux manières dans lesquelles une langue se répand:
Parce qu’on veut l’apprendre
Parce qu’on est forcé d’apprendre la langue (i.e. la colonisation)
Il y a une force d’attraction autour du français. Il va demeurer la langue de la culture, de la littérature,la langue de la modernité et de l’innovation jusqu’au première guerre mondiale.
La pénétration des sciences et termes techniques français dans l’anglais est un exemple de l’importance du français. Un des exemples le plus fréquemment utilisait est la pasteurisation de Louis Pasteur.
Le 19e siècle est extrêmement troublé sur le plan politique parce que la révolution n’a pas achevé son but.

Lapériodisation historique

1789-1799: Révolution française
1799-1814: le Consulat et l’Empire (Napoléon I)
1815: la Restauration (Louis XVIII, Charles X)
1830 (juillet): la Monarchie de juillet (Louis-Philippe, «le roi bourgeois»1)
1851 (décembre): Second Empire (Napoléon III2)
1870 (septembre): Troisième République

En dépit des changements politiques, la langue va demeurer un élémentd’unification nationale.
Ce n’est pas sur les affaires de l’église out de la politique que les gens vont s’entendre.
Le seul élément que tous ces régimes s’entendaient comme important était la langue.
La révolution n’a pas terminé son travail. Elle a installé une république, mais le république était trop faible.
Un de ses objectifs était de diffuser la langue française. Au début, c’était une diffusionplus léger. Ils voulaient traduire tous aux langues régionales. Mais, la plupart des langues régionales n’avaient pas de grammaire normalisée et c’était une tâche trop difficile.
*** Check BB for citation de Grégoire
L’Abbé Grégoire propose son Décret sur les écoles primaires (1794).
La république ne réussirait pas de créer tous les écoles qu’ils voulaient parce qu’ils manquaient assezd’instituteurs.
La révolution installe l’idée des écoles et l’idée qu’on apprend le français d’une manière systématisée.
Le français va se répandre par les écoles un peu, mais le français va vraiment se répandre à cause de la conscription et par les journaux.
Dans les années qui suivent la révolution, le nombre de journaux augmentaient et la lecture à haute voix est devenue plus commune.
Les résultatsvont rester mince. Le français va se diffuser lentement.
En 1799, les question linguistiques ne représentaient pas pour Napoléon sur son agenda. Il fait cesser ces efforts. Il y aura une stagnation durant cette période.
L’enquête suivant à lieu en 1810, qu’il fait pour établir la censure.
Des 130 départements (régions administratives), seulement 25 régions utilisent le français.
Les villesparlent le français et la compagne continue à parler leurs langues régionales.
Napoléon, Louis XVIII et Charles X n’avaient pas un grand problème avec ceci.
Louis XVIII et Charles X partageaient l’opinion de l’Ancien Régime. Au Paris, le français de la cour et de l’élite était parlé. En dehors, les personnes pouvaient faire ce qu’ils voulaient.
En 1825 et 1830, il a un résurgence pourl'enseignement qui vient de l’Angleterre.
Le mouvement Lancasterien va beaucoup influencé la France.
Les enfants s’entrent enseigne. Les enfants moyens enseignent aux plus petits et les plus grands enseignent les moyens.
Charles X était intéressé par la censure des journaux. Quand il tombe, Louis-Philippe nomme François Guizot comme ministre de l’instruction publique.
Guizot va convaincre Louis-Philippede faire passer la Loi Guizot (1833), la première loi du 19e siècle sur l’instruction public.
Il était difficile de convaincre les parents d’envoyer leurs enfants à l’école. Guizot voulait mettre en place un premier pas vers l’école obligatoire.
Il a forcé les villages à ouvrir des écoles, mais il ne pouvait pas forcer les parents d’envoyer leurs enfants.

Programme d’enseignement des...
tracking img