La dimension interculturelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4813 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
 La dimension interculturelle dans l’enseignement du français langue de spécialité 

Marie-Thérèse CLAES,
Society for Intercultural Education, Training and Research (SIETAR)

La compétence interculturelle est une compétence communicative faisant appel à la langue comme un des langages de communication. En effet, les langages utilisés dans la communication peuvent être verbaux ou nonverbaux. Si la langue est essentielle dans la communication, on prétend toutefois que le non-verbal intervient pour près de 80 % dans la communication orale. Cela signifie que la façon de se tenir, de s’habiller, les gestes et les expressions faciales sont autant porteurs de messages que la langue, si ce n’est pas davantage. S’il existe des différences dans les langues, il en existe autant dans lacommunication non verbale dans les différentes cultures : là aussi le code peut changer d’un groupe à l’autre, et faire naître des malentendus, voire des conflits. Dans cet exposé, j’aborderai donc les différentes formes de communication qui composent la compétence communicative, et j’insisterai plus particulièrement sur le rôle des cultures dans cette compétence.

Selon Lambert (1972),l’acquisition d’une langue peut être considérée comme une série de barrières à franchir, avec la langue et la culture comme barrières principales. Dans une large mesure, la langue implique la maîtrise du vocabulaire, facilitée avec l’expérience. La culture semble être une barrière plus résistante et plus difficile à franchir. L’apprentissage culturel implique que l’apprenant assimile certains aspectsd’une culture différente, aspects influençant la langue et le comportement. Comme l’apprenant est un usager potentiel de la langue dans un groupe social, Galisson recommandait déjà en 1989 un « niveau seuil de comportement » qui l’aiderait à comprendre les locuteurs natifs. Actuellement, on s’accorde à dire que l’on ne peut séparer langue et culture. L’apprentissage de la culture doit donc êtreintégré dans l’apprentissage de la langue, et dépasser le niveau de « civilisation », « Landeskunde », pour aborder des éléments plus profonds tels les systèmes de valeurs ou de croyances, et la vision du monde. Si la langue influence la manière dont nous nous comportons et percevons les choses, la culture est aussi inhérente à la langue même, à sa structure, à son vocabulaire, ses expressions, et peutêtre enseignée en même temps que la langue.

1. La compétence de communication

Dans la compétence de communication l’on distingue généralement les composantes linguistiques, paralinguistiques, sociolinguistiques, référentielles, discursives, stratégiques et socioculturelles, bien que cette dernière composante soit souvent négligée dans l’enseignement des langues étrangères (Binon etClaes, 1995). Nous allons voir comment toutes ces composantes de la compétence communicative comportent un aspect culturel aussi bien que linguistique.

La composante linguistique est l’habileté à interpréter et à appliquer les règles du code (phonétiques, phonologiques, morphologiques, syntaxiques, sémantiques etc.). La structure d’une langue reflète souvent les thèmes importants de laculture. Ainsi, beaucoup de langues distinguent une forme formelle et une forme informelle d’adresse (tu et vous en français, du et Sie en allemand, tu et Usted en espagnol etc.), cependant la différence réside dans les configurations contextuelles qui incitent les personnes à choisir une forme plutôt qu’une autre, et le passage de la forme formelle à la forme informelle se fait de manières trèsdifférentes d’une langue à l’autre. Par ailleurs, la structure complexe d’adresse en japonais reflète la structure sociale et hiérarchique pareillement complexe de cette société.

Pour sa part, le vocabulaire a un aspect culturel important, puisqu’il est adapté à l’environnement naturel et culturel : il existe plus de termes pour désigner la neige dans les langues inuits que de termes...
tracking img