La diplomatique une science auxiliaire de l’histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1791 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Diplomatique
Une science auxiliaire de l’histoire xcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnm
30/04/2011 Lexy Dragon – A.L.D

Introduction

Au moyen-âge l’importance de l’écrit augmente de façon exponentielle, les textes sont rédigés dans certains codes, avec un langage implicite, et une façon de faire, qui ne sera reconnu que des érudits en la matière. Ces règles et langages implicite, ces codesqui ne nous sont pas parvenus durent être brisés par une science, dite auxiliaire de l’histoire, la diplomatique. La diplomatique est bien souvent méconnue, à cela deux raisons, la première est le nom qu’elle partage avec un domaine lui très connu celui de la diplomatie. En effet leur origine grecque du mot diploma, qui signifie : (document) plié en deux ; fait que l’amalgame est très fréquent.Mais c’est plutôt la diplomatique qui a donné son nom à la diplomatie, parce que celleci se fait avec des traités qui relèvent eux-mêmes de la diplomatique. La seconde raison est que cette science auxiliaire de l’histoire est extrêmement spécialisée, peut-être trop d’ailleurs. Et ne s’ouvrent qu’aux érudits, historiens et autres curieux de l’histoire. Alors au final qu’est-elle, cette diplomatiquesi elle n’est pas que l’étude des documents diplomatique -issue de la diplomatie ? De la naissance de cette doctrine jusqu’à nos jours comment a-t-elle pu évoluer ? Et quelle est réellement sa date de ‘naissance’ ? Nombres de questions auxquelles nous répondrons dans ce dossier. Pour ce faire tout d’abord nous verrons une définition exacte de la diplomatique, de son utilité et enfin une brèvetypologie. Puis nous étudierons l’avant Mabillon, les études qui furent menées, l’utilisation des chartes du moyen-âge au XVIIèm siècle. Et enfin la dite ‘naissance’ de la diplomatique avec les grand acteurs de son développement et leurs continuateurs pour finit sur les conséquences de la révolution sur cette discipline.

I-

La diplomatique une science

Qu’est-ce que la diplomatique exactement? La commission internationale de la diplomatique a répondu à cette question dans son Vocabulaire international de la diplomatique, en ces termes : >La diplomatique une science qui étudie la tradition, la forme, et l’élaboration des actes écrits. Son objet est d’en faire la critique, de juger de leur sincérité, d’apprécier la qualité de leur texte, de dégager des formules tous les éléments ducontenu susceptibles d’être utilisés par l’historien, de les dater, enfin de les éditer. >Les sources diplomatiques sont formées d’une part, des actes écrits ; de l’autre, des documents résultant des actions juridiques et des activités administrative et financière […] les sources diplomatiques s’opposent d’une part, aux textes littéraires et aux sources historiographiques, de l’autre, aux documentsnon écrits (sources iconographiques, documents archéologique et bien matériels).

Après cette définition précise, on peut en tirer quatre actions majeures de la diplomatique : -La critique du document afin d’en prouver l’authenticité -Déchiffrer les sous-entendus (langue de bois, tradition) afin d’en dégager le message pur du message idéologique. -Dater les documents -Les éditer pour les rendreaccessibles Il faut savoir que les termes techniques en diplomatique sont si nombreux qu’un volume complet a été édité, celui dont sont extraites ces deux définitions, il faudrait donc rappeler au lecteur, qu’un parcours du glossaire peut être important. Nous n’allons ici que citer les plus usités dans ce dossier. Un acte public : est un acte émané d’une autorité publique et souveraine (Pape,souverain, Prince, institution officielle déléguée) agissant en vertu de cette autorité. La charte : terme générique recouvrant une variété confuse de documents, on l’emploi pour désigner un acte écrit émanant d’une autorité royale, seigneuriale ou papale. Une charte contient soit une succession de biens, de droits,…, une décision juridique. Le diplôme : est un acte émané d’un souverain.

Une bulle...
tracking img