La discrimination homme femme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1022 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La discrimination hommes femmes

I. Qu’est ce que la discrimination

Socialement et pénalement, la discrimination consiste à distinguer un groupe de personnes des autres, et à lui appliquer un traitement spécifique, sans lien objectif avec le critère qui sert à distinguer le groupe.
La discrimination a d'abord été identifiée comme une réduction arbitraire des droits, contraire à l'égalité endroit, et induisant une dévalorisation de certains groupes d'humains.
La discrimination est l'action qui consiste à différencier les éléments d'un ensemble au moyen d'un ou plusieurs critères afin de pouvoir appliquer un traitement spécifique à chaque sous-ensemble ainsi constitué.
La discrimination est négative lorsqu'on traite inférieurement ou qu'on enlève des privilèges à une personne ou ungroupe différent de la personne qui discrimine.
La discrimination suppose deux éléments :
un traitement particulier ;
une absence de justification de ce traitement particulier.

II. Les différents types de discrimination
Il y a la discrimination sexuelle, qui est sans doute la plus répandue. Que ce soit pour exercer certains métiers (pompier, policer…) ou tout simplement dans la vie detous les jours, les femmes et les hommes sont souvent soumis à des traitements différents.
Ensuite, il existe la discrimination à l’embauche, très présente en France. Beaucoup de gens comme les étrangers, les handicapés, les gens de couleurs, ou même les femmes en souffrent. Enormément d’actions sont menés conte cela, car beaucoup estiment que tout le monde a droit au travail.
Enfin, ladiscrimination que l’on pourrait appeler « quotidienne », sans raisons apparentes. Ne pas être accepté à l’entrée d’une boite de nuit, attendre plus longtemps qu’un autre pour une table au restaurant, subir les insultes ou les regards des passants. Beaucoup de jeunes sont d’ailleurs déjà discriminants, surtout envers les homosexuels, ou les adolescents qui semblent différents (style vestimentaire,corpulence, parfois même personnalité).
Nous allons surtout vous parler de la discrimination sexuelle, qui est la plus présente en France.

III. La discrimination sexuelle en détail
On ne compte plus le nombre de choses qui sont refusés aux femmes de nos jours, ou qui simplement choquent. Par exemple, on respectera plus un homme policier ou gendarme qu’une femme policière. Tous les métiers dangereuxcomme pompier, policier, cheminot, pilote de chasse…ont certes tendance à attirer plus les hommes que les femmes. Cependant, certaines ont envie de pratiquer ces métiers, et c’est précisément là que la discrimination est la plus répandue. Dans un autre genre, le Pape refuse depuis toujours les femmes prêtres. Aujourd’hui, heureusement, de nombreuses associations défendent le droit à l’égalité entreles hommes et les femmes.

IV. Les actions pour l’égalité
La directive «Égalité de traitement en matière d’emploi» lancée par l’Etat interdit la discrimination fondée sur la religion ou les convictions, l’âge, le handicap ou l’orientation sexuelle. Elle s’applique aux domaines suivants:
l’emploi et le travail,
la formation professionnelle,
l’affiliation à une organisation de travailleursou d’employeurs.
Pour s’opposer à ce genre de discriminations, l’Union Européenne a créée le projet « TIMETIS ». Cette action consiste à établir l’égalité parfaite entre les hommes et les femmes dans la vie personnelle et professionnelle. L’association la plus connue et la plus efficace reste la HALDE, la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité. Elle aide toutepersonne à identifier les pratiques discriminatoires et à les combattre. Elle conseille pour les démarches juridiques, et contribue à établir la preuve de la discrimination. Elle peut se saisir elle-même de toute pratique discriminatoire dont elle a connaissance. Elle dispose de pouvoirs d’investigation pour instruire les dossiers. Elle peut exiger des documents et des preuves que la victime n’a pas pu...
tracking img