La discrimination positive

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1081 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction:

« On ne peut pas prendre une personne qui, pendant des années a été enchaînée, l’amener sur la ligne de départ d’une course, lui dire alors ‘tu es libre de rivaliser avec tous les autres’ et penser qu’on a été parfaitement juste. »
Lyndon Baines Johnson.

Voilà l’image qu’employé le président des Etats-Unis Lyndon B.Johnson lors d’un discours, le 4 juin 1965, dans lequel il évoqué les très fortes inégalités dont étaient encore victimes les Noirs américains. Ce que veut dire Lyndon B. Johnson est qu’il n’est pas suffisant de mettre fin aux inégalités du jour au lendemain pour régler les problèmes qui en découlent.
Les politiques de discrimination positive apparues aux Etats-Unis à la fin des années 1960 sous lenom ‘d’Affirmative Action’ proposent d’aller plus loin, en aidant les victimes de discriminations (‘race’, sexe, origines…)en leur accordant un traitement préférentiel temporaire dans le domaine de l’accès à l’éducation plus précisément aux écoles supérieure, à l’emploi et dans celui de la représentation politique.
En France, le principe de discrimination positive apparait au début des années1980, en s’appuyant sur le modèle des Etats-Unis, sauf que les critères sur lesquels s’appuient les politiques et les dispositifs ne sont pas ‘raciale’, ethniques, ou religieux mais uniquement socio-économiques. Ayant pour but de pallier aux inégalités entre les différents groupes sociaux et de donner les mêmes chances à tous, les mesures préférentielles-temporaires-ont pour objectif de luttercontre les discriminations et les inégalités, ce qui favorise un meilleur accès à l’emploi, et à l’enseignement supérieur. Désireuse de rétablir l’égalité des chances pour permettre la promotion sociale de chaque individu.
C’est sur ce dernier point que nous allons travailler en essayant de savoir si la discrimination positive favorise l’ascension sociale. Rappelons que le thème choisi est :Pouvoir et société, et que le sujet traité est : La discrimination positive en France.
Après avoir étudié les objectifs et les différents dispositifs de la discrimination positive, nous pourrons observer si les résultats sont suffisamment efficaces ou au contraire, décevants. Est-ce que la discrimination positive ne serait pas un instrument au service des inégalités? Et est-ce que d’autresdispositifs pourraient être développés ?











1









I. Objectifs et dispositifs de la discrimination positive

La discrimination positive consiste à donner davantage aux catégories les plus défavorisées, ou discriminées en instituant des inégalités pour promouvoir l’égalité en leur accordant temporairement certains avantages notamment dans le but d’une plus grandejustice sociale*. Ces inégalités11111111 Ce concept basé sur des critères territoriaux et socio-économique pourrait logiquement permettre une mobilité sociale plus flagrante c'est-à-dire que les individus issus de milieux sociaux populaires pourraient de part leur ambition, leur mérite et ce petit coup de pouce, sortir de l’enseignement qu’ils connaissent (études professionnelles ou technologiques leplus souvent) et découvrir de nouvelles possibilités (Sciences Po, Henri IV, l’ENA) pouvant leur permettre par la suite l’accès à des postes plus enrichissant avec plus de responsabilités. Cette politique vise 3 objectifs ; le développement socio-économique de ces populations, la lutte contre les discriminations et la compensation des inégalités grâce au principe de l’égalité des chances.
Toutd'abord que veut dire le terme " égalité des chances" que signifie-t-il réellement ?
L'égalité des chances affirme selon John Rawls, que chacun quel que soit son origine sociale où son lieu de naissance doit avoir les mêmes chances de s'élever par son propre mérite dans l'échelle sociale. Elle consiste principalement à favoriser des populations qui font l’objet de discriminations (immigrées,...
tracking img