La discription du son

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 31 (7632 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Michel:CHION:
TEXTES SUR LA QUESTION DE LA DESCRIPTION DU SON DANS
L’ANALYSE AUDIO-VISUELLE
1) LE CINEMA A LA LETTRE,
Depuis une quinzaine d'années, je poursuis une recherche
sur le rôle du son dans le cinéma et dans la relation audiovisuelle,
une sorte de spécialisation qui présente beaucoup
d'avantages et qui aussi pose beaucoup de problèmes - mais
surtout, qui soulève des questionstouchant la nature même du
cinéma.
Ce sont quelques-unes de ces questions que je
voudrais aborder rapidement dans cet article.
L'avantage, c'est bien sûr que le domaine est
encore peu couvert. Pour des raisons diverses, nous ne
sommes pas encore très nombreux dans le monde à nous
intéresser à l'ensemble du phénomène sonore au cinéma,
et pas seulement à la voix (comme le font certainesthéoriciennes féministes américaines), ou à la musique
(terrain d'étude de très nombreux chercheurs). La
compétition n'est pas encore très rude, et nous pouvons
avoir le sentiment d'être des pionniers.
Le problème, c'est que lorsqu'on travaille sur le son
au cinéma on s'aperçoit vite que ce n'est pas un domaine
homogène: la musique, les bruits, les paroles - c'est-àdire
les différents éléments quipassent par le canal
sonore - sont d'une nature très disparate et ils nouent
avec ce qui passe dans le champ visuel des rapports
également très variables, selon leur nature, mais aussi
selon le contenu de l'image.
Dans le premier livre que j'ai publié sur la question,
La Voix au cinéma, je formulais déjà qu'"il n'y a pas de
bande-son", voulant dire par là qu'il n'y a pas de solidaritéstructurelle des différents sons du film entre eux, et que
tout se joue dans le rapport de chaque élément sonore
particulier avec l'image. Il faut donc trouver d'autres
modèles.
Pendant longtemps, si l'on a si peu parlé du son du
film, c'est aussi qu'on n'en gardait pas de traces. Le
chercheur travaillait surtout à partir de documents
verbaux (texte du scénario et des dialogues), et deprélèvements visuels fixes, autrement dit des
photogrammes privés de ce mouvement qui,
étymologiquement, définit le cinéma. Mais enfin, on
considérait que, même arrêtée, l'image photographique
conservait quelque chose de l'oeuvre qu'elle évoquait. Il
n'y avait évidemment rien de tel pour le son: il arrivait que
le chercheur enregistre la bande sonore "à la sauvette"
dans la salle, ne recueillantqu'un magma indéfini de voix,
de musiques et de bruits, émouvant, certes, mais peu
utilisable comme matériau de travail, notammment parce
que détaché de l'image avec laquelle il fonctionne en
"audio-vision".
La démocratisation de la vidéo-cassette est venue
changer tout cela. Les films sont devenues des objets que
l'on peut étudier "sur pièces" et littéralement, dans le
moindre détail, ycompris pour le son. Le plus mince
évènement, la plus mince variation dans le son ou l'image
peuvent devenir signifiants, et désormais, ils sont
réobservables à volonté. Certains objectent qu'une copie
de film sur cassette est une approximation grossière, une
réduction des valeurs visuelles du point de vue du
contraste, de la finesse et de la définition
photographiques. Certes, mais quefaut-il dire des
mauvaises copies de films usées et rayées, et de leurs
mauvaises projections en salles, ou des visionnages sur
les tables de montage avec un son déplorable, qui étaient
les moyens à partir desquels on étudiait les films "sur
pièce"?
Ce n'est certes pas un hasard si le démarrage
d'une recherche sur le son au cinéma est contemporain de
l'arrivée du magnétoscope comme instrumentd'étude et
de travail sur les films. J'ai commencé ainsi, avec des
élèves de l'IDHEC, vers 1978, en regardant avec eux des
films copiés à la télévision. Et depuis, j'ai conservé cette
méthode d'étude et d'enseignement, qui est de travailler
et de faire travailler les étudiants sur le corps concret du
film, sur sa matérialité sensorielle audio-visuelle. D'autant
qu'avec le son des bruits...
tracking img