La domination britannique du milieu du 19ème au milieu du 20ème siècle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2443 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La domination britannique du milieu du 19ème au milieu du 20ème siècle

La période du mi-19ème au mi-20ème siècle a été très largement dominée par le Royaume-Uni. Cette domination a d’ailleurs commencé à se manifester au début du siècle, lorsque les britanniques alliés au reste de l’Europe vainquaient Napoléon à Waterloo le 18 juin 1815, progressant en même temps dans la constitution d’un vasteempire colonial. Du point de vue économique, la Grande-Bretagne est très largement première dans bien des domaines, et son modèle de révolution industrielle a été copié par une multitude de pays d’Europe et d’ailleurs. Jamais auparavant l’Angleterre n’avait dominé ainsi le monde entier, comme jamais d’ailleurs aucune autre Nation ne l’avait fait, faute d’en avoir les moyens. On peut parconséquent penser que cette domination est liée à un facteur nouveau dans les rapports de force entre Nations du monde, et mettre un nom à cet ensemble de facteurs : La révolution industrielle. L’objectif de cette disserte va donc être de voir quels sont les liens entre la domination britannique sur le monde et l’ensemble des nouveautés apportées par l’ère industrielle. On vérifiera et décrira doncl’existence de l’hégémonie britannique à l’ère victorienne dans une première partie, puis on tentera de lier les origines de cette domination avec les éléments nouveaux caractéristiques de l’âge industriel, et on finira enfin par décrire les limites de cette puissances, limites chronologiques et thématiques.

Dans un premier temps, on va vérifier, en la décrivant, la domination britannique sur le monde àcette période, en commençant par son économie.
L’exposition universelle de Londres en 1851, la première du genre, est le meilleur exemple de la prospérité de l’économie britannique à cette époque. A ce moment là en effet, le réseau ferroviaire anglais, long de 10 600 km, était largement supérieur à celui de la France ou de l’Allemagne alors que la superficie de la Grande-Bretagne est nettementinférieure. Avec seulement 2% de la population mondiale, la Grande-Bretagne (métropole) a plus de 50% des exportations de fonte mondiales. Son industrie cotonnière est égale à trois fois celle de la France, de l’Allemagne et de l’Autriche réunie. Elle produit plus de 70% du charbon européen et enfin sa flotte commerciale représente le tiers de la flotte mondiale. En 1868, le niveau de vie desouvriers s’améliore un peu en Grande-Bretagne avec la création du « Trade Union Congress », regroupant les syndicats ouvriers de l’île. Enfin, Arthur Balfour en 1902 dote l’Angleterre d’un système éducatif national. Les exemples de supériorité de l’économie britannique à cette période sont tellement nombreux qu’ils ne peuvent tous être cités, il faut savoir également que en plus d’être la premièrepuissance industrielle et commerciale du monde jusqu’à la période edouardienne (1901-1914) suivant la période victorienne, la Grande-Bretagne restera longtemps la première puissance financière mondiale. La suprématie de l’économie britannique est telle que la Grande-Bretagne autorisera l’exportation de ses machines et savoir-faire vers les autres puissances industrielles, ce qui prouve l’importancede l’avance de l’Angleterre sur le reste du monde. On constate ici que les trois principaux secteurs économiques dans lesquels la puissance britannique est la plus accentuée sont la sidérurgie, le chemin de fer, et le textile, et que ce sont ces trois mêmes secteurs qui ont attisés la révolution industrielle.
Par un autre point de vue, l’Empire britanique domine le monde à cet époque. Il s’agitdu point de vue territorial. L’ampleur de l’empire colonial britannique est, est-ce la peine de le rappeler, colossale. En ne citant que les principaux territoires de ce dernier, il est constitué du Canada, de l’Australie, de l’Inde, du Zanzibar ou de l’Egypte. Bref, le drapeau britannique flotte sur le quart des terres émergées au début du 20ème siècle, et plus de 400 millions d’êtres humains...
tracking img