La douleur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3864 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La douleur

Comment intervenir sur la douleur due à une dysménorrhée grâce à des analgésiques ?

Sommaire

Introduction : exemple de la dysménorrhée.
Qu'est-ce que la douleur ?

I. Le cheminement du message «douleur».

a. L'action du système nerveux

b. La transmission dumessage

c. L'action des centres nerveux

II. La modulation du message nociceptif.

a. Des médicaments pour soigner la douleur .

b. Mode d'action de l'ibuprofène

c. Conséquences
Conclusion
Ouverture
LexiqueIntroduction

Le ressenti d'une douleur est toujours très désagréable, c'est pourquoi l'utilisation de médicaments contre cette douleur est largement répandue. Prenons l'exemple de la dysménorrhée, qui désigne les règles douloureuses. Surtout susceptibles d'être provoquées lors de l'adolescence, les douleurs qui en résultent apparaissent dans la partie inférieure de l'abdomen au cours desmenstruations, et peuvent généralement être soignées à l'aide de médicaments analgésiques, c'est-à-dire apaisant la douleur. Mais on peut se demander : comment intervenir sur la douleur due à une dysménorrhée grâce à des analgésiques?
Pour répondre a cette problématique, nous commencerons par définir le meilleur moyen d'agir sur le fonctionnement du corps, lors de l'apparition de la douleur.Puis nous étudierons les effets des analgésiques sur l'organisme.

Qu'est-ce que la douleur?

La douleur est un signal d'alerte indiquant au cerveau que quelque chose d'inhabituel se produit à l'intérieur de notre corps et qu'il doit y remédier dès qu'il le peut. Elle peut être faible ou intense et peut être ressentie de différentes façons, par exemple comme une décharge électrique ou comme uncoup de marteau. Il existe deux types de douleurs : tout d'abord la douleur aigüe, qui survient sans prévenir et disparaît avec le traitement de la lésion. Cette douleur est très intense et limitée dans le temps. La douleur chronique, quant à elle, persiste et s'avère rebelle aux traitements. Aujourd'hui, beaucoup de services hospitaliers ont mis en place des «échelles de douleurs» qui permettentd'évaluer le ressenti du malade et de traiter la douleur selon le degré de souffrance.

A la suite d'une lésion, une douleur est ressentie. Nous allons tout d'abord étudier la manière dont elle est apparue afin de pouvoir ensuite trouver le meilleur moyen de la faire disparaître, ou alors de la diminuer.

I. Le cheminement du message «douleur».

La douleur, comme toutes les sensations, estcréée par le cerveau. Mais comment celui-ci est-il informé de cette anomalie?

a) L'action du système nerveux :

La communication nerveuse est le moteur essentiel du comportement de l'homme. Le système nerveux possède de nombreux récepteurs qui lui permettent de détecter tout changement qui s'opérerait dans son environnement interne ou externe. Sa fonction est d'acheminer les informationsqu'il en déduit vers un centre nerveux (c'est sa fonction sensitive) : en effet, celui-ci est capable de percevoir la nature, la provenance et l'intensité du message. Ainsi, il compare les informations avec des valeurs de référence en mémoire et il décide d'une réponse appropriée (c'est sa fonction intégratrice). Il envoie alors un signal à l'effecteur (émetteur) afin qu'il entre en actioncompensatrice le plus rapidement possible (c'est sa fonction motrice).

Le système nerveux est globalement constitué de deux parties distinctes :
- le système nerveux central qui comprend les deux centres nerveux : l'encéphale (cerveau, cervelet, tronc cérébral), et la moelle épinière.
- le système nerveux périphérique composé des organes du système nerveux externes à la cavité crânienne et au...
tracking img