La féodalité

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (623 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La féodalité s'est peu à peu développée à partir du IX ème siècle et s'est largement rependu durant le Moyen Age. A cette époque, en France, le pouvoir central connait un déclin relatif. Ce sont lesgrands seigneurs qui ont la prépondérance au sein de l'État. Le roi est un seigneur parmi d'autres. Sa seule particularité est qu'il est sacré, ce qui lui confère un pouvoir mystique. Le systèmeféodale repose sur les rapports féodo-vassaliques. En d'autres termes, un seigneur concède une terre à un homme qui par conséquent devient son vassal. En contrepartie, ce vassal se doit d'aiderfinancièrement et militairement son seigneur.
Le texte est une description de la cérémonie liant le vassal à son seigneur. L'auteur est inconnu, néanmoins le texte date du XII ème siècle. Le texte semble êtreune sorte de notice. Il tend à énumérer les faits et dits des protagonistes.
La cérémonie de l'hommage est essentielle dans la compréhension des rapports entre le seigneur et son vassal. Quelssont ces rapports?
Nous étudierons dans un premier temps la symbolique de la cérémonie puis dans un deuxième temps, nous verrons les obligations qu'ont le seigneur et le vassal, l'un envers l'autre.I/ La cérémonie de l'hommage, symboles.

La cérémonie est un acte solennelle qui se déroule selon des codes précis. Bien que la cérémonie n'ai pas changé, les rapports entre le vassal et sonseigneur ont évolués.

A) Un « cadeau qui oblige »

La cérémonie se déroule de façon très précise, elle illustre l'engagement que doit le vassal à son seigneur. Il y a une très nette soumission duvassal. Il « doit joindre ses mains et les mettre entre les mains du seigneur ». En fait, le vassal se donne au seigneur.
A ce moment là, le seigneur prononce les devoirs et les attentes qu'il aenvers l'homme qui vient lui prêter hommage. L'homme doit ensuite, en faisant échos aux paroles prononcées par son seigneur affirmer sa volonté de se soumettre. Les deux personnes doivent s'échanger...