La facade atlantique nord

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1545 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation, La façade Atlantique Nord

Introduction : Une façade est un espace littoral, interface entre un arrière-pays continental appelé hinterland et un avant-pays océanique, auxquels il est relié par un réseau de communication dense et varié. Zone de contacts, c’est à la fois un espace d’échanges et de production dont la complémentarité des ressources et la diversité des activités ont puentraîner un processus d’urbanisation privilégié et un phénomène de littoralisation (concentration démographique, portuaire et urbaine) que la mondialisation peut accentuer. La façade atlantique Étasunienne qui s’étend de la frontière canadienne à celle du Mexique constitue par ses dimensions et la diversité de ses activités l’un des tout premiers pôles économiques mondiaux.
Problématique :Dans quelle mesure cette façade, longtemps dominante dans la vie économique des États-Unis conserve-t-elle aujourd’hui ce rôle éminent et comment les différentes activités et les régions qui la constituent y contribuent-elles ?
Plan : Dans la première partie, nous verrons comment s’est construite historiquement la prépondérance économique de la façade atlantique. Puis nous montrerons quellesactivités assurent aujourd’hui cette prépondérance. Enfin nous analyserons la contribution des différentes régions de la façade à la puissance des États-Unis.
Première partie
C’est sur la façade atlantique que sont nés les États-Unis.
Les premières colonies anglaises furent fondées au XVII° siècle sur cette façade. Elles donnèrent naissances aux 13 colonies qui formèrent après la guerred’indépendance les États-Unis. Les établissements français (Louisiane) et espagnols (Floride) constituèrent les premiers accroissements territoriaux du nouvel État. C’est également dans cette partie des États-Unis qu’eurent lieu les principaux affrontements de la guerre de sécession.
Sans être exceptionnels, les atouts naturels qu’offre cette partie de l’Amérique du nord contribuèrent au développementéconomique et à la prospérité de cette région.
Le climat (océanique au nord, subtropical au sud) ne présente pas d’obstacles à l’agriculture et permet une grande diversité de productions. La côte profondément découpée permet le développement de nombreux sites portuaires au nord. Le sud offre à cet égard moins d’opportunités ; il est de plus frappé chaque année par de violents hurricanes. Les fleuvesoffrent des voies de pénétration vers l’intérieur (en particulier le Mississippi) et peuvent fournir une énergie bon marché au début de la révolution industrielle. Celle-ci fut également favorisée par les ressources de houille des Appalaches et de fer provenant de la région des grands lacs. La mer offre des ressources halieutiques importantes.
Dès la fin du XIX° siècle, le Nord-est devient leprincipal pôle industriel mondial, ce qui nourrit un puissant courant migratoire.
La façade atlantique a été la porte d’entrée (synapse) pour 35 millions d’européens entre 1850 et 1920. Elle reste aujourd’hui une région d’immigration majeure pour les États-Unis. New York est la « porte de l’Amérique ».
La façade a cependant été frappée par une grave crise économique (surtout dans le Nord-est) àpartir des années 70.
Les industries traditionnelles déclinent, perdant un tiers de leurs effectifs. L’étendue des friches industrielles vaut à la région le nom de « Rust belt ». Les centres-villes se dépeuplent et connaissent une grave crise urbaine (développement des ghettos, de la délinquance, fuite des classes moyennes vers les banlieues).
Au début des années 90, la tendance s’inverse auprix d’une forte littoralisation des activités.
Les activités portuaires situées au fond des estuaires glissent vers le littoral. Les activités tertiaires, et les industries à haute valeur ajoutée, localisées dans des technopoles se substituent aux industries anciennes. Dans les villes, les friches urbaines et industrielles sont reconquises, permettant souvent une gentrification de certains...
tracking img