La faim des enfants dans le monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1172 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La faim des enfants dans le monde
INTRODUCTION :
Aujourd’hui la faim dans le monde reste un des grands problèmes de l’humanité. Alors que nous sommes au 21ème siècle des milliers d’enfants meurent encore de faim chaque jour.
On peut se poser la question de savoir pourquoi les enfants des PED meurent de faim et en quoi la faim agit-elle sur le sous développement de certains Pays?
Pour essayerd’y répondre nous commencerons par présenter la situation de la faim dans le monde. En deuxième partie ses conséquences et enfin les actions pour lutter contre la faim des enfants dans le monde.
PARTIE I :
L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) publie régulièrement des statistiques et des cartes en ce qui concerne la faim dans le monde. De manière générale,la faim recule dans le monde, mais dans certains pays comme la République démocratique du Congo, elle gagne du terrain. Toute cette région de l'Afrique se trouve toujours dans la zone rouge, avec des centaines de millions de personnes en danger.

D’après l’UNICEF, qui est une agence de l’Organisation des Nations Unis pour l’enfance, 18000 enfants meurent chaque jour de faim dans le monde.L’endettement d’un grand nombre de pays est sans aucun doute le facteur principal qui les empêche de progresser. Depuis 1980, la dette des PVD a quasiment doublée. L’Amérique latine est la plus endettée, mais l’endettement de l’Afrique, pourtant trois fois moins important, pèse deux fois plus lourd sur son économie.
S’ajoute à la situation des pays que les trois-quarts des 800 millions d'affamés dans lemonde sont des paysans. Des petits paysans d'Afrique, d'Amérique latine et d'Asie. C'est à dire que ceux-là mêmes qui devraient nourrir leurs concitoyens n'arrivent pas ou plus à nourrir leurs familles. Il y a d’abord les conditions difficiles de l’agriculture dans certains pays du Sud : des sols peu riches, des aléas climatiques, un manque crucial d'eau, etc. mais également le manque deproductivité de ces agriculteurs. Si on compare un agriculteur américain travaillant de façon totalement mécanisée une surface de plusieurs centaines d'hectares de riz et son collègue africain qui cultive son hectare avec des outils à main, la différence de productivité est gigantesque.
L'agriculteur africain a besoin de vendre une partie de sa récolte pour faire face aux dépenses familiales de base. Aquel prix va-t-il vendre son riz ? A un prix fixé à l'échelle internationale, un prix qui est fixé en référence à la productivité de son collègue américain, sans rapport aucun avec le temps et la valeur du travail de l'agriculteur africain. Et au fil des années, ce prix a tendance à baisser, au fur et à mesure que la productivité des agricultures riches s'améliore. Et donc, au fil des années,l'agriculteur africain vendra une part plus importante de sa production pour maintenir son pouvoir d'achat. Au détriment de l'alimentation familiale.
Ce qui entraine malnutrition et décès des plus faibles donc le plus souvent les enfants.

PARTIE II :
Une insuffisance de la ration alimentaire nécessaire à un bon fonctionnement de l’organisme peut entraîner de très nombreuses maladies, plus gravesles unes que les autres, et souvent liées à des carences nutritionnelles. Mais cette insuffisance peut installer chez l’individu des conséquences bien plus graves, comme un état de faiblesse psychologique qui l’empêche de s’épanouir. En tout cas, quelle que soit la maladie due à la faim, c’est dans la plupart des cas la mort que va trouver l’affamé.
La faim provoque chez la plupart de ces enfantsdes maladies infectieuses, notamment des diarrhées, des pneumonies, le paludisme ou de la rougeole et ils en meurent. Ils auraient survécu si leurs constitutions physiques et leurs systèmes immunitaires n'avaient pas été affaiblis par la faim et la malnutrition, c’est ce qu’indique l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).
Une étude parue en janvier 2007...
tracking img