La famille comme instance de socialisatio

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2234 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DS La famille comme instance de socialisation

Question 1 :

Selon De Singly (Sciences Humaines, hors série n°15, janvier 1997), la nouvelle fonction que se donne la famille est celle de la reconnaissance personnelle de l’enfant en tant qu’individu à part entière. La famille ne sert pas seulement à transmettre à l’enfant les règles, les valeurs et la culture de sa famille mais elle luiapporte aussi de l’affection et du soutien pour affirmer sa personnalité et agir en fonction de ses propres choix et plus en référence aux normes de ses parents. En fait il s’agit de former un individu à part entière respectueux des valeurs de sa famille et de la société mais suffisamment fort pour affirmer ses choix et être épanouis.

Question 2 :

Laisser l’enfant libre de choisir ses études estun bon exemple de mutation de la famille vers une logique individualiste. Avant les enfants répétaient souvent le schéma des parents, les médecins encourageaient leurs enfants à faire médecine, les avocats faire du droit, etc. Aujourd’hui on respecte plus l’individu et on est prêt a accepter qu’un enfant fasse seul le choix de ses études (et même qu’il décide de ne pas en faire) et de sa futureprofession. Même si l’inquiétude des parents reste, on privilégie l’épanouissement de l’enfant. On voit de plus en plus des enfants de milieux modestes devenir médecins ou avocats (exemple : Rachida Dati) et à l’inverse des enfants issus de la bourgeoisie devenir comédiens, ébénistes ou producteur de rap (exemple : Pierre Sarkozy, fils de Nicolas Sarkozy).
Autre exemple, on voit de plus en plus demariages mixtes ou « hors classe » qui ne correspondent pas au schéma de la reproduction sociale qui existait dans les familles auparavant (exemple : mariage de Anne-Marie Latsis, la fille du célèbre armateur grec Spiro Latsis, avec Grigoris Kasidokostas, son professeur de ski nautique)

Question 3 :

La famille n’est pas la seule instance qui se charge de faire intérioriser les normes et lesvaleurs aux enfants. Dans un premier temps, les crèches et les écoles s’en chargent également. De même que les amis, les groupes de pairs, l’université, le travail et le couple. A cela s’ajoute d’autres facteurs parallèles comme la législation (dans différent domaines) qui met l’individu dans des rails et lui montre ce que la société admet ou n’admet pas, ce qu’elle autorise ou n’autorise pas. Laprotection et les aides sociales jouent le même rôle en fournissant des services (allocations, aides, bourses etc…) qui facilitent la socialisation.
En fait tout ce qui constitue la société est en concurrence avec la famille pour former l’individu.

Question 4 :

Les modalités de contrôle qu’exerce la société sur la famille ont évolué à mesure que la société elle-même a évolué. Avant, lafamille était une entité relativement autonome qui décidait de ce qui se passait chez elle : envoyer ou non l’enfant à l’école, le faire ou non travailler, le maltraiter, etc… l’Etat ou la société n’intervenant que pour sanctionner en cas de violation du droit (vol, etc).
Aujourd’hui des organes de contrôle existent dans plusieurs domaines, les enfants sont protégés, obligés d’être scolarisé, on alégiféré dans plusieurs domaines de la famille pour éviter des abus et des conflits (contraception, grossesse, divorce, autorité parentale, maltraitance, etc…). D’autre par des aides sociales ont été mises en place pour aider les familles dans leurs taches de socialisation (sécurité sociale, allocations, bourses, retraites, etc…).

Question 5 :

Le milieu d’origine a une incidence surl’orientation à cause de la reproduction sociale et du déterminisme. Les enfants sont souvent le reflet de leurs parents. Les cadres ou les enseignants ont tendance à investir beaucoup plus dans l’éducation de leurs enfants en les poussant dans les voies élitistes qui aboutissent à la fin de la 3ème à une orientation vers un cycle général ou technologique. A l’inverse une plus grande proportion d’enfants...
tracking img