La famille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4205 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA FAMILLE

Plan

I. La famille : des fonctions bien précises mais des modèles différents.
1. Les métamorphoses
2. Les différents modèles de la famille
A/ la famille traditionnelle
B/ La famille recomposée
C/ La famille nombreuse
D/ la famille monoparentale
3. Les fonctions de la famille
A/ fonction de reproduction
B/ Fonctionde protection
C/ fonction de socialisation
D/ fonction de consommation

II. La politique familiale
1.Bref historique de la politique familiale
2.La nouvelle politique familiale
3.La question des divorces

III. Famille et solidarité
1. Les trois facettes des solidarités familiales
A/ le travail domestique
B/ L’accès à autrui
C/ Les transfertsfinanciers

2. Inégalités d’entraide familiale selon les milieux sociaux.
A/ des solidarités inégalitaires
B/ la protection et l’insertion sont relatives

Remue-méninges sur : Qu’est-ce qu’une famille ?

Famulus (serviteur)
Comme l’enfant et l’adolescent, la famille est concept relativement récent
Puisqu’il faut adopter une définition, une famille peut être définie comme uneréunion d’individus :
unis par les liens du sang
vivant ou non sous le même toit ou dans un même ensemble d’habitations,
dans une communauté de services (c’est généralement la cuisine qui résume au mieux ces services avec l’administration des provisions)
L’intimité semble être la base de la vie familiale.
Mais c’est un concept sociologique typiquement occidental.
Il n’existe pas une formule devie familiale mais bien plusieurs types culturels dans des aires culturelles coïncidant plus ou moins avec des Etats. On peut distinguer la famille russe, d’Amérique du Nord, d’Amérique Latine, la famille hindoue, européenne, chinoise, africaine, islamique.

Quelques chiffres :
En 2006 : 274 084 mariages
137 147 divorces (46,9 % des mariages)
En 2007 : 72 270 PACS ; 9 293 dissolutions
5millions de couples non mariés.
7,4 millions de personnes occupant un logement seules
2007 : 816 500 naissances (soit + 0,9 % par rapport à 2004) âge moyen de la mère : 29,8 ans.
En 2007, la population comprend 40,3 % de célibataires et 49,9 % de couples mariés

1. les métamorphoses
• Les mariages sont repartis à la baisse depuis 2001, alors qu’ils étaient en hausse depuis 1997. De plus,on se marie de plus en plus tard : 31,3 ans pour les hommes, 29,3 ans pour les femmes.soit environ 1,8 an de plus qu’en 1994
• 5 millions de couples vivent en union libre, cohabitation éphémère ou plus durable. 50 % des enfants naissent hors mariage en 2007 contre 38,6 % en 1995
• si la natalité est stable et assez élevée, on fait des enfants de plus en plus tard. Il y a de moins defemmes qui font des enfants, mais elles en font plus.
• une réduction de la taille des familles : de plus en plus les familles se réduisent à la famille nucléaire : le père, la mère et le ou les enfant(s), du fait de l’éloignement géographique des grands-parents
• une montée des divorces : un mariage sur 3 de façon générale, 1 sur 2 en zone urbaine, et ce tout niveau social confondu(46,9% des mariages finissent par un divorce). Le divorce par consentement mutuel progresse. Les divorces pour faute sont encore trop nombreux, et la procédure longue (17,3 mois en moyenne) ; les prestations compensatoires sont souvent.
Une autre conséquence de la montée des divorces est la souffrance des enfants : soit ils sont partagés entre les deux parents, soit ils vivent avec un desdeux parents (cas le plus fréquent). Par ailleurs, les divorces peuvent entraîner des troubles chez les enfants qui souffrent de la séparation de leurs parents, ou du remariage d’un de leur parent. Enfin, 54% des enfants ne voient plus leur père dans les 5 ans suivant la séparation.
• une modification des relations familiales : le plus souvent la femme travaille ; l’homme participe de...
tracking img