La famille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 31 (7523 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Article
« Nouvelles familles, nouveaux défis pour la sociologie de la famille » Anne Quéniart et Roch Hurtubise
Sociologie et sociétés, vol. 30, n° 1, 1998, p. 133-143.

Pour citer la version numérique de cet article, utiliser l'adresse suivante :
http://id.erudit.org/iderudit/001602ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domainesdu savoir.

Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/documentation/eruditPolitiqueUtilisation.pdf

Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Lavalet l'Université du Québec à
Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : erudit@umontreal.ca

Document téléchargé le 18 May 2010 03:17

Sociologie et sociétés, vol. XXX, n° 1, printemps 1998

Nouvelles familles, nouveauxdéfis pour la sociologie de la famille

ANNE QUÉNIART et ROCH HURTUBISE
XXX1printemps 1998

Où en est la recherche sociologique sur la famille et vers quoi tend-elle ? Quelles sont la pertinence et la spécificité de l’approche sociologique dans la compréhension du fait familial au tournant du siècle ? Telles sont les principales questions, suggérées par les responsables de ce numéro, qui nousserviront de guide tout au long de cet article. Nous ne prétendons donc pas à une synthèse exhaustive des recherches dans le domaine de la famille ; nous ne visons pas non plus à examiner toutes les thématiques qu’on y aborde ni à présenter, à la manière d’un manuel d’introduction, les théories sociologiques sur la famille. Notre intention ici est plutôt d’identifier, dans la masse des connaissancesacquises1, des analyses et approches théoriques qui permettent de saisir les enjeux de ce champ de la sociologie. Nous voulons également mettre au jour les principaux défis qui se présentent selon nous aux sociologues de la famille, en particulier dans les domaines de recherche que nous connaissons le plus, soit la parentalité, les relations de couple, les liens parents-enfants et lessous-cultures familiales.

LA SOCIOLOGIE DE LA FAMILLE : UN DOMAINE AUX FRONTIÈRES AMBIGUËS Mais d’abord, qu’est-ce que la sociologie de la famille ? Circonscrire ce champ d’étude n’est pas chose facile dans la mesure où c’est un domaine de réflexion discontinu caractérisé par un éclatement de son objet en une multitude de thématiques. Les nombreuses spécialisations que l’on observe dans la littératuretant d’expression française qu’anglaise le confirment : études sur l’entrée en conjugalité, le divorce, la maternité, la parentalité, les recompositions familiales, l’adoption, le couple, etc. Il est peut-être d’autant plus difficile d’établir les frontières de ce domaine qu’au fond, rares sont les sociologues qui se définissent d’emblée comme des sociologues de la famille, leur préoccupation pour lafamille étant souvent indirecte (réflexion sur le rôle de la théorie en sociologie illustrée par l’exemple du champ de la famille2) ou subordonnée à d’autres
1. Nous nous intéressons plus particulièrement aux sociologies francophones et anglophones de l’Europe et de l’Amérique du Nord. 2. Aux État-Unis, la famille est souvent prise comme exemple dans des réflexions de type épistémologiqueconcernant la sociologie en général (rôle des théories, rôle des méthodes, questionnement sur la nécessité des cadres conceptuels). Voir à ti-

2

SOCIOLOGIE ET SOCIÉTÉS, VOL. XXX, 1

objets (le droit, l’enfance, les réseaux de soutien, la montée des experts). En plus d’avoir des pourtours mouvants, la sociologie de la famille doit composer avec le fait que son objet, la famille, n’est pas...
tracking img