La femme chez chretien de troyes.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1385 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA FEMME DANS L’ŒUVRE DE
CHRETIEN DE TROYES.

Dans l’univers viril des châteaux du Moyen Age, la femme noble ne compte guère. Elle représente une monnaie d’échange pour les seigneurs qui désirent accroître leurs biens et assurer leur descendance. Cependant, Chrétien de Troyes, écrivain renomme du douzième siècle semble leur donner une autre valeur. Ses romans ne relatent pas seulement lesépopées chevaleresques des héros. Les bats de cœur du chevalier prennent de l’importance. Il s’agit de faire un choix entre l’amour et la gloire : entre le code de la courtoisie ou le code féodal. La femme devient alors un symbole, ou l’amour courtois devient l’ennemi de la hiérarchie des valeurs. Le sexe faible s’empare d’un pouvoir sous-jacent, incontrôlable par l’église. Cet aspect de l’histoire nese dévoile que par la littérature d’un moyen age dominé par le recopiage des moines chargés de promulguer l’écriture. La souveraine pousse son époux à devenir un honnête homme. L’œuvre de Chrétien de Troyes nous fait goûter à une atmosphère différente des ouvrages de ses contemporains. Il s’agit de pénétrer dans une époque par le regard d’une personne qui n’appartient pas au clergé.

Ils’agira de se pencher sur le rôle de la femme dans le parcours initiatique du chevalier. Il faudra aussi contraster l’impacte du code courtois et du code féodal dans la vie de la cours. Les aspects sociaux demandent à s’intéresser au thème de la jalousie qui parait agir comme l’ennemi de la femme. Finalement, le rôle du vrai amour fera le contraste avec toutes les autres notions mentionnées ci-dessus.Afin d’argumenter le rôle de la femme dans l’œuvre de Chrétien de Troyes, il s’agira de contraster les œuvres d’un auteur en avance avec son temps dont le génie littéraire initie le roman tout en faisant le travail d’un historien.

Chrétien de Troyes symbolise le plus célèbre poète français du douzième siècle. Malgré le manque d’information sur sa vie, on peut se permettre de supposer qu’ilexercait la profession de héraut d’armes. Il fut le protegé de Marie de Champagne, la fille du roi Louis VII et d’Aliénor de Poitiers. Son mécène dut mariée au comte Henri premier de Champagne. L’auteur écrivait le dialecte de Troyes, peu différent de la langue de Paris. Il s’inspira de l’antiquité. Il s’attacha avec prédilection à Ovide, qu’il traduisit (peut être le premier) afin de rendre ses romansplus attrayants. L’écrivain s’inspire aussi de la matière de Bretagne. Il emprunte les thèmes preferés des légendes celtiques et galloises, tout comme l’anglo-normand Béroul. Chrétien de Troyes a crée le roman breton, en introduisant la littérature française du continent d’Arthur et des chevaliers de la Table Ronde. Il apporte la nouveauté au niveau de l’écriture, et son œuvre n’oublie pas sonmécène. L’importance de la femme est idéniable dans son œuvre. Le Moyen Age représente la toile de fond pour les plus magnifiques histoires jamais écrites. La dame représente une entrave pour un chevalier Il s’agit pour le héros de trouver un équilibre entre sa dévotion pour son roi et son amour pour sa bien aimée. La femme doit passer des moments de solitude afin de mériter le retour de son bien-aimé.Son héros doit quitter le cercle habituel pour se former en dehors du château de son enfance. L’honneur n’est pas un du : il faut le mériter. Le chevalier se doit de faire la quête de prouesses, et son aventure ressemble aux épopées grecques (Ulysse, Orphée, Esée) où il doit sans cesse être confronté à l’impossible. Dans Erec et Enide (contrasté avec Tristan et Iseut ) et Yvain ou le Chevalierau Lion, la femme pousse les protagonistes à compléter leur parcours initiatique.
Dans Erec et Enide, Erec aime sa femme inconsidérément, et en oublie ses devoirs vis-à-vis de son roi. Il ne veut plus combattre, et perd son rôle dans la hiérarchie des valeurs. Il ne défend plus les idées de la chevalerie, en refusant de porter les armes. Il semble envoûté par Enide. Il passe des...
tracking img