La femme dans la danse juive de lise tremblay

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5077 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Une grosse femme est assise dans un café. Seule à sa table, elle se délecte de pâtisseries, de café et observe, indolente, les gens qui l’entourent. Conformes. Prisonniers. Déplacés. Son obésité la distingue et l’isole de cette masse informe. Elle ne veut pas être comme eux, sauvée. Elle préfère la saleté et l’isolement. Tranquille. Libre. L’extase. La grosse femme de La Danse juive de LiseTremblay, de par son apparence, son style de vie ou ses pratiques particulières, pourrait apparaître aux yeux des lecteurs non avertis comme une femme obèse, simplement, victime de sa graisse et de la pression sociale s’exerçant sur celles comme elle. Pourtant, derrière cette barrière superficielle se cache un individu assumé dans sa déviance, mais troublé par la persistance des stéréotypes et desconventions sociales qui l’isolent et le fait souffrir. Ainsi, ce personnage apparaît plutôt comme un dénonciateur de ce conformisme social qui relaye les femmes à un rôle d’objet de consommation et/ou de mère idolâtrée, mais aussi comme un agent puisqu’il joue un rôle appréciable dans la remise en question de ces phénomènes, choisissant de vivre sa vie d’une façon autre que celle qu’on tente de luiimposer de diverses façons. Or, ceci s’observe principalement sur deux plans, à savoir sur celui du corps et sur celui des relations hommes femmes et des stéréotypes y étant associés. Aussi importe-t-il d’analyser chacune de ces perspectives un peu plus en détail afin de pouvoir apprécier plus justement la façon dont le personnage principal de la Danse juive remet en cause les stéréotypes, lepatriarcat et les conventions sociales féminines et la façon dont il se présente comme une féministe latente, c’est-à-dire qui existe d’une façon plus ou moins apparente et diffuse, mais qui peut se manifester à tout moment, et ce, avec une force extraordinaire.
Tantôt svelte et élancé, tantôt immense et lourd, le corps féminin présenté dans la Danse juive occupe une place centrale dans le roman etrevêt diverses formes. Or, malgré sa diversité, l’on peut catégoriser ces corps multiples en deux grandes catégories, à savoir les corps obèses et ceux qui ne le sont pas. De fait, le personnage principal du roman, la narratrice, est une femme obèse. Ainsi, elle est présentée dès les premières pages comme étant l’autre, la différence, la déviance. Évoqué à plusieurs reprises et avec une précisionfantastique, le corps féminin obèse (puisqu’il est aussi question du corps masculin obèse dans le roman) est toujours décrit de façon négative et fortement stéréotypée. Ainsi, la narratrice se dit être comme tous les autres obèses et se sert de cette caractéristique pour généraliser et justifier sa façon de penser et son comportement. Conséquemment, elle part du fait qu’elle soit une « grosse femmeobèse très voyante » pour en déduire une panoplie de clichés et de stéréotypes. Elle évoquera, entre autres, le fait que « les obèses transpirent pour rien », qu’ils « aiment l’hiver » et qu’ils blâment souvent « l’hérédité » comme unique responsable de leur poids corporel. En outre, prisonnière d’un corps que la masse refuse de reconnaître et rejette, elle devient alors une double victime :victime du rejet de la société et de son étiquetage, mais aussi victime de son propre corps et de sa propre conception de ce dernier. Comme le dit bien Biron dans un article intitulé Obscénité dans le roman contemporain, l’immensité de sa personne la mène inéluctablement à être persécuté et à être perçu comme une déviance, voire une difformité.
Le surplus, dans La danse juive, crève les yeux : lecorps énorme et littéralement insupportable de la narratrice a quelque chose d'intrinsèquement obscène. Ce corps la trahit à chaque geste, lui coûte mille peines, mille douleurs. Il fait mal à voir et elle ne se prive pas de s'en servir justement pour punir ceux qui l'ont créée ainsi, monstre médiocre.
Gonflé de tous les stéréotypes usuels, le corps féminin obèse devient rapidement un critère...
tracking img